Communiqué de l'Assemblé Générale des salariés de l'éducation - Caen/Calvados


En grève, nous pouvons gagner !

 

 

 

 

Les grèves du 19 et du 31 janvier sont d’incontestables succès, à la fois par le nombre dans les rues, la variété des secteurs touchés et le nombre des grévistes. Il y a longtemps que les salariés de l’éducation ont été aussi mobilisés.
Le contexte d’inflation, de possibles pénuries d’énergie, le blocage des salaires et la dégradation continue des conditions de travail, dans l’éducation comme ailleurs, le mépris et la brutalité avec lesquels Macron et son gouvernement agissent : tous ces éléments expliquent cette forte participation. À l’inverse de la plupart des mobilisations des dernières années (une exception notable : la retraite par points en 2019-2020...), la possibilité d’un mouvement victorieux s’ouvre, à condition de poursuivre et d’amplifier la mobilisation, car la réforme est touchée, mais pas encore coulée.

Par ailleurs, dans l’éducation, on ne compte plus les mauvais coups :

  • DHG en baisse, fermetures de classes, suppressions de postes
  • attaque contre l’enseignement de la technologie,
  • Pacte Enseignant : nous imposer de nouvelles tâches payées en primes en prétendant que c’est une augmentation de salaire
  • précarité et bas salaires pour nombre d’agent-e-s (AESH, AED, contractuel-le-s de toute sorte…)
  • casse des lycées pros
  • persistance du tri à la sortie du baccalauréat avec Parcoursup
  • paupérisation des étudiant-es

En barrant la route à la réforme des retraites, nous nous mettrons en position de faire reculer le ministère sur tous ces sujets aussi !


Grévistes du secteur de l’éducation réunis en Assemblée Générale, nous nous fixons l’objectif de convaincre un maximum de collègues de faire ou refaire grève, dont on redécouvre que c’est un moyen d’action central. Le gouvernement cédera si nous « bloquons l’économie ». À notre niveau, nous pouvons mettre en panne la « garderie nationale ». Aucun secteur industriel ou du transport n’a à coup sûr la possibilité de remporter cette bataille à lui seul. C’est ensemble que nous pouvons gagner.


Afin de construire le rapport de force, afin de ne pas laisser les autres partir seuls, afin d’obtenir le retrait total et pas l’aménagement du projet de loi, nous devons construire une grève reconductible. Nous tissons des contacts avec les autres secteurs professionnels pour coordonner nos actions.

 

MARDI 7/02
GRÈVE intersyndicale et interprofessionnelle
DÉPART CORTÈGE ÉDUC : Phénix (campus 1), 10h00
AG du secteur éducation : 14h00
Amphi Héron, bâtiment Droit, campus 1.

Nous appelons tous les salarié.es à une :
AG INTERPRO, MARDI 7/02 – 16H
‘‘La Bibi’’ (ex bibliothèque municipale face mairie)

L’Assemblée Générale des salariés de l’éducation – Caen/Calvados


Télécharger l'intégralité du communiqué




Contre la casse des retraites,en grève, nous pouvons gagner !
Message du comité de mobilisation de l'AG Education de Caen




Contre la casse des retraites,
en grève, nous pouvons gagner !

La grève de ce jeudi 19 janvier est un incontestable succès : nous étions près de deux millions dans la rue ! Le contexte d’inflation, de possibles pénuries d’énergie, le blocage des salaires et la dégradation continue des conditions de travail, dans l’éducation comme ailleurs, le mépris et la brutalité avec lesquels Macron et son gouvernement agissent : tous ces éléments expliquent cette forte participation. À l’inverse de la plupart des mobilisations des dernières années (une exception notable : la retraite par points en 2019-2020...), la possibilité d’un mouvement victorieux s’ouvre, à condition de poursuivre et d’amplifier la mobilisation, car la réforme est touchée, mais pas encore coulée.

Par ailleurs, dans l’éducation, on ne compte plus les mauvais coups :
DHG en baisse, fermetures de classes, suppressions de postes
attaque contre l’enseignement de la technologie,
Pacte Enseignant : nous imposer de nouvelles tâches payées en primes en prétendant que c’est une augmentation de salaire
casse des lycées pros
persistance du tri à la sortie du baccalauréat avec Parcoursup
paupérisation des étudiant-es
En barrant la route à la réforme des retraites, nous nous mettrons en position de faire reculer le ministère sur tous ces sujets aussi !

Grévistes du secteur de l’éducation réunis en Assemblée Générale, nous nous fixons l’objectif de convaincre un maximum de collègues de faire ou refaire grève car le succès d’aujourd’hui démontre à nouveau que c’est un moyen d’action central.
Nous pensons qu’il faut « bloquer l’économie » pour contraindre le  gouvernement à céder. À notre niveau, nous pouvons mettre en panne la « garderie nationale ». Aucun secteur industriel ou du transport n’a à coup sûr la possibilité de remporter cette bataille à lui seul. C’est ensemble que nous pouvons gagner.

Réunissons-nous dans les établissements et préparons la prochaine journée de grève interprofessionnelle appelée par l’intersyndicale nationale, le mardi 31 janvier !

 

 

JEUDI 26 JANVIER
17h30 – PRÉFECTURE
de CAEN
MANIFESTATION AUX
FLAMBEAUX

Nous pouvons être aussi nombreux, voire plus, que ce jeudi 19 janvierpour administrer une claque historique à la Macronie. Afin de construire le rapport de force, afin de ne pas laisser les autres partir seuls, afin d’obtenir le retrait total et pas l’aménagement du projet de loi, nous devons construire une grève reconductible.
Nous prenons dès aujourd’hui contact avec les autres secteurs professionnels pour coordonner nos actions.

L’Assemblée Générale des salariés de l’éducation – Caen/Calvados

PROCHAINE AG du secteur de l’éducation :
MERCREDI 25 JANVIER, 14h30
Maison des syndicats – rue du colonel Rémy, Caen





Télécharger le tract


Recherche

Faits marquants en image

En ligne actuellement

Nous avons 109 invités en ligne