Nouveau système de retraite :

les femmes encore sacrifiées ?

 

Le gouvernement Macron passe tous les systèmes de solidarité à la moulinette, et celui des retraites est visé pour 2019. La question des « droits familiaux » qui compensent en partie les inégalités de retraite des femmes, fait l’objet de discussions avec les organisations syndicales. Les scenarii envisagés ne sont pas encore arrêtés, mais nul doute que l’harmonisation prévue de ces droits qui représentent 17,8 milliards d’euros aujourd’hui, rime avec diminution !

 

 

Inégalités de retraites, la faute à qui ?


Nul ne peut ignorer que les femmes touchent 40 % de retraite de moins en moyenne que les hommes. Cette différence substantielle découle des inégalités salariales discriminatoires, du temps partiel imposé, des emplois précaires que les femmes occupent, des métiers féminisés qui sont moins rémunérés que d’autres, et des différences de déroulement de carrières (effet plafond de verre, impact des maternités et du rôle assigné aux mères)...

 

Lire la suite...


C’est la parole des femmes
qui doit compter !

 

L'affaire Weinstein a permis à des milliers de femmes de dénoncer les abus, violences sexuelles dont elles ont été victimes.

 

En France, les chiffres connus sont ceux-là :

  • Plus d’une femme sur deux (53%) et plus de six jeunes femmes sur dix (63%) ont déjà été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle au moins une fois dans leur vie (sondage Odoxa octobre 2017).
  • Une femmes meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint, 123 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire en 2016.
  • 20 % des femmes actives soit une femme sur 5, disent avoir été confrontées à une situation de harcèlement sexuel au cours de leur vie professionnelle.


Toutes les semaines ces sujets sont désormais mis en avant par les médias, mais est-ce étonnant quand enfin la chape de plomb d’un système  patriarcal saute ?

 

 

C’est la parole des femmes qui doit compter désormais


Peu importe le grade hiérarchique de la personne accusée, ses fonctions politiques, professionnelles, ses compétences, son milieu social, sa religion... il faut que les sanctions soient appliquées, de manière juste et précise. Le combat contre le sexisme et les violences doit s’apprendre dès l’école  primaire, et doit devenir enfin une réalité dans toute la société !

 

Lire la suite...

Femmes et précarités :
un doublet toute l’année !

 

Non, Monsieur Macron, la précarité ne se limite pas aux contrats courts de moins d’un mois

 

 

Pour les femmes, la précarité, c’est :

- A travail égal, des salaires inférieurs de 26 % à ceux des hommes
- Des contrats à temps partiel pour près d’un tiers d’entre elles (7 % des hommes),
- Des retraites inférieures (780€ en moyenne) de plus de la moitié de celles des hommes
- La suppression massive des contrats aidés, en grand majorité occupés par des femmes
- La flexibilité accrue dans des secteurs où les femmes sont majoritaires: grande distribution, nettoyage, aides à domicile...
- Davantage d’embauches en CDD

 

Cette précarité est aggravée par les dernières lois et ordonnances travail :

durée et nombre de renouvellements de CDD renvoyés aux accords de branche, droits familiaux (congés enfants malades, maternité...) renvoyés aux négociations au sein de l’entreprise. Or, lorsqu’on sait que les secteurs majoritairement féminins sont des déserts syndicaux, cela n’ira sûrement pas dans le sens des travailleuses.

 

Lire la suite...

Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 19 invités en ligne