Motion pour le lancement d'une campagne nationale
contre la répression anti syndicale

 

La répression anti syndicale vise de plus en plus d'équipes et de camarades. Les remises en cause du code du travail, les ordonnances Macron ont accentué un sentiment d'impunité et l’arrogance chez certains employeurs qui se croient tout permis, dans le public comme dans le privé.


Ainsi en Auvergne, la Croix Marine, une entreprise dont la vocation est l'entraide et la solidarité (sic!), a décidé de licencier 3 représentants du personnel SUD Santé Sociaux. Fort heureusement, l'inspection du travail a refusé ces licenciements mais nos 3 camarades restent sous la menace d'une procédure d'appel de la part de leur employeur.

 

Ainsi, à Poitiers 10 manifestant-es ont été inculpé pour avoir envahi un espace SNCF le 19 mai 2016, lors d’une manifestation contre la loi travail, et sont passé-es en procès le 17 novembre au palais de justice.

 

Ainsi, une camarade de Sud Travail a été suspendue de ses fonctions et traduite en CAP disciplinaire en décembre 2017 pour faute grave. Il lui était reproché d’avoir « manqué à son devoir de réserve en s’exprimant en tant qu’inspectrice du travail » lors d’un rassemblement syndical organisé par Solidaires et d’autres associations pour protester contre la venue de la « DRH de l’entreprise France » au congrès des DRH.

 

Lire la suite...

 

Monsieur le recteur,


Aujourd'hui, mercredi 1er février, est une journée nationale d'actions appelée par nos trois organisations syndicales (CGT, FO et Sud Education), pour demander l'abandon du projet d'évaluation des personnels enseignants.


Au Ministère, en ce moment même, une délégation demande à être reçue. Espérons qu'elle le soit car un courrier du 6 octobre, demandant une rencontre sur ce sujet, est restée jusqu'ici sans réponse. Si peu de velléités de dialogue social est dommageable ; néanmoins peu surprenant puisque dans les dernières années, les réformes nous ont été imposées sans concertation réelle. Les organisations syndicales représentant 80% des personnels n'ont jamais été reçues.


La revalorisation des traitements des enseignant-es, indispensable compte tenu de la perte de salaire accumulée depuis des années, est donc soumise à une condition, celle de la réforme des modalités d'évaluation.

 

Lire la suite...


Fédération SUD Education
17, Bld de la Libération - 93200 St Denis
Tél : 01 42 43 90 09 - Fax : 09 85 94 77 60

Motion d’actualité du VIIe congrès de la fédération SUD éducation

Pour un collège égalitaire,
construire la grève jusqu’à l’abrogation

 

La publication au Journal Officiel des textes de la réforme du collège au lendemain d’une grève importante confirme la volonté du ministère de passer en force et son refus d’entendre les personnels. La lutte doit s’amplifier pour imposer l’abrogation de cette réforme. L’intersyndicale doit annoncer rapidement et fermement la date de la grève nationale prévue en juin.


Ces dernières semaines, le débat public a été confisqué, comme si la seule alternative était de défendre cette réforme de « modernisation » libérale ou de la refuser au nom d’un collège passéiste, inégalitaire et élitiste. Nous dénonçons les récupérations politiques de la droite et de l’extrême droite. Les personnels doivent s’organiser pour refuser que des groupes réactionnaires s’approprient leur mobilisation.

 

Lire la suite...

Recherche

Faits marquants en image

En ligne actuellement

Nous avons 39 invités en ligne