Recherche

Derniers articles


Stage - Conditions de travail

nos droits et nos outils d'action collective

 

SUD Education Calvados propose

un stage de formation syndicale à destinations de tous les personnels, syndiqué-es ou non, fonctionnaires d'Etat ou des collectivités territoriales, contractuel-les de droit public ou privé, de la maternelle à l'université, intitulé :

Conditions de travail : nos droits et nos outils d'action collective les 26 et 27 mai prochains.

Il s'agira, à travers l'examen des lois sur le droit d'expression des salarié-es et sur la santé et la sécurité au travail, d'élaborer des stratégies d'action collective pour améliorer nos conditions de travail.

C'est par la réalité du travail vécu, par l'expérience éprouvée au jour le jour de la dégradation des conditions d'exercice de nos métiers de l'éducation, que nous pouvons rendre sensible la critique du système libéral, la pénurie de moyens. C’est par ce travail syndical de terrain que nous pouvons encore dénoncer la politique managériale au sein de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche et des collectivités territoriales.

 

Il s’agit de lutter ensemble pour contraindre nos employeurs et nos chef-fes de service à appliquer le décret 82-453 du 28 mai 1982 relatif à la santé, la sécurité et aux conditions de travail en mettant en place les Registres de Santé et de Sécurité au Travail (RSST) et les Registres de Danger Grave et Imminent (RDGI), en nous formant pour nous en emparer, en n’entravant pas le fonctionnement des CHSCT pour obtenir la réparation des dommages pour les personnels exposés à des risques et en mettant en œuvre des mesures de prévention pour l’ensemble des personnels.

 

Il s’agit aussi d’obtenir l’imputabilité au service d’accidents de service et de maladies professionnelles.

 

S'engager dans les questions de "conditions de travail", c'est tenter de s’emparer de notre pouvoir d'agir. C’est aussi se réapproprier notre travail.

 

Lire la suite...


Stage - Droits des non-titulaires :
lutter et agir syndicalement


La titularisation de toutes et tous les précaires sans condition de nationalité ni de concours est au coeur des revendications de SUD éducation. Cela dit, en ce qui concerne le soutien direct aux personnels précaires, le quotidien de l’action syndicale s’avère souvent délicat. D’une part, les contrats se multiplient, de droit public (enseignant-e-s en CDD ou CDI, AED, AESH...) comme de droit privé (CUI, CAE). D’autre part, les types de contrats ne recouvrent pas les différentes missions exercées par les salarié-e-s précaires : un-e accompagnant-e d’élève en situation de handicap peut aussi bien exercer sous CUI que sous CDD AESH, par exemple. Troisièmement, les pratiques diffèrent largement d’un employeur à un autre : les rectorats, par exemple, ne traitent pas les enseignant-e-s contractuel-le-s de la même manière dans toutes les académies. Et enfin, la réglementation concernant les non-titulaires est extrêmement complexe : il est difficile de s’y retrouver entre les textes recouvrant l’ensemble de la fonction publique, les textes spécifiques pour telle ou telle mission, et les textes émanant directement des employeurs, sans compter les multiples jurisprudences qui orientent la compréhension de la réglementation.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1573
mod_vvisit_counterHier2380
mod_vvisit_counterCette semaine6173
mod_vvisit_counterLa semaine dernière19498
mod_vvisit_counterCe mois-ci62653
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5837357

 ,