Recherche

Derniers articles


Du 3 juillet au 7 juillet,

Ce sont les soldes

 

Une épreuve de rattrapage dénaturée !

 

Nous ne sommes pas opposé-e-s au principe d’une épreuve de rattrapage pour les candidat-es des baccalauréats professionnels.

Mais les conditions dans lesquelles elle est mise en place sont toujours inacceptables !


Pour y accéder, un-e élève doit avoir une moyenne globale située entre 8/20 et 10/20 et un minimum de 10/20 sur la partie pro.


L’oral, noté sur 20, est divisé en deux épreuves de 15 minutes notées sur 10 :


- une en maths ou sciences en industriel ou une en maths ou spécialité en tertiaire.
- une en français ou histoire géographie.


Lire la suite...


Conseil supérieur de l'éducation

Séance du 29 juin 2017

Déclaration de SUD éducation et de l'Union syndicale Solidaires

Le ministre communique, les réformes s’amoncellent et les personnels trinquent !

 

Au terme de cette année scolaire qui s'achève et à l'aube de cette nouvelle mandature présidentielle, les attaques contre les droits des travailleurs et travailleuses et contre les libertés se multiplient. Les tensions sociales s'accumulent, annonçant une rentrée des plus tendues.


Contre l’état d’urgence permanent

 

L’instauration de l’état d’urgence depuis le mois de novembre 2015 n’a pas supprime la menace terroriste depuis les attentats de novembre 2015 ; bien au contraire, elle a permis l’émergence d’un véritable État policier et réussi à généraliser la peur, la défiance et le rejet de l’autre, notamment vis-à-vis des populations dites musulmanes et des classes populaires.


Le nouveau gouvernement franchit un pas de plus dans la mise en place de mesures liberticides au nom de la lutte contre le terrorisme en prétendant inscrire dans la normalité des mesures exceptionnelles.


Dans les écoles, les collèges, les lycées, nous refuserons toujours d’enseigner la peur à nos élèves, cette peur qui entraîne la haine et le rejet de l’autre, et qui fait le lit du communautarisme.


Au nom de cet état d’urgence, les libertés constitutionnelles ont déjà été bafouées plusieurs fois au cours du mouvement contre la Loi Travail : atteintes à la liberté de manifester, de se réunir et de s’exprimer. Le renforcement des pouvoirs des préfet-e-s sans aucun contrôle judiciaire est particulièrement préoccupant pour maintenir un cadre réellement démocratique.


Lire la suite...

Agenda militant

<< Juil. 2017 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui575
mod_vvisit_counterHier3208
mod_vvisit_counterCette semaine17855
mod_vvisit_counterLa semaine dernière25148
mod_vvisit_counterCe mois-ci75006
mod_vvisit_counterLe mois dernier124019
mod_vvisit_counterCumul5081996

 ,