Recherche

Derniers articles


Publication du cadrage des attendus pour Parcoursup
La sélection est mise en marche avant d'avoir été votée au parlement !

 

Le mardi 12 décembre, jour de présentation du projet de loi relatif à l'orientation et à la réussite des étudiants à l'Assemblée, le gouvernement a également publié le cadrage des « attendus » de chaque Licence, qui seront publiés sur Parcoursup, la nouvelle plateforme d'orientation post-bac. Si les dossiers des candidat-e-s ne remplissent pas ces conditions, les formations pourront leur refuser l'inscription aussitôt leur capacité d'accueil atteinte. Autrement dit, ces attendus mettent en place la sélection à l'entrée de l'université. Leur formulation et les conditions de leur publication confirment l’analyse de SUD éducation concernant la régression sociale que constitue cette réforme :


  • La publication du cadrage des attendus avant le vote de la loi fait apparaître le peu de respect que le gouvernement accorde au débat contradictoire. L'ensemble de son Plan Étudiants est en train d'être mis en place à marche forcée dans les lycées (mise en place du second professeur principal en Terminale,  examen des vœux d'orientation lors des conseils de classe du premier trimestre) et les universités (qui doivent décliner ce cadrage national en attendus locaux avant l'ouverture de la plateforme en janvier). Et cela dans le flou le plus total pour les élèves, leurs parents et les personnels, en l'absence de tout cadre légal voté par la parlement encadrant le processus.

Lire la suite...


Disposition phare de la loi El Khomri

le referendum d’entreprise est aujourd’hui (un peu) moins flamboyant..

.

Depuis le 23 décembre 2016, la consultation des salarié-es pour un accord signé par des organisations non majoritaires mais recueillant cependant au moins 30 % des suffrages devait être organisée par l’employeur... et les seules organisations signataires ! Saisi par Solidaires, FO et d’autres organisations syndicales, le Conseil d’État, par décision du 7 décembre dernier, vient de censurer, à la suite du Conseil constitutionnel, cette disposition reprise à l’article D2232-6 du Code du travail. Ce qui signifie que désormais, une telle consultation doit être organisée et donc négociée avec l’ensemble des organisations syndicales, signataires et non signataires.


A cela, le Conseil d’État a ajouté que les syndicats non signataires peuvent désormais eux aussi saisir le tribunal pour contester les modalités de la consultation des salarié-es, faculté jusqu’alors réservée, et c’était à peine croyable, aux seules organisations signataires ! En effet, la plus haute juridiction administrative a relevé qu’une telle différence de traitement ne reposait, entre autres, sur aucun motif d’intérêt général. Nous nous félicitons par conséquent de cette décision ; mais il n’en reste pas moins que le référendum d’entreprise est certes mieux encadré, mais son principe demeure toujours aussi scandaleux dans le chantage à l’emploi qu’il permet à l’employeur pour faire valider des régressions sociales. Plus grave encore, son principe a encore été étendu par les ordonnances Macron où il devient par exemple le mode normal de validation des accords imposés par l’employeur dans les entreprises de moins de 20 salarié-es. Quant aux entreprises de plus de 20 salarié-es, il est un outil dont dispose désormais l’employeur pour faire valider des accords minoritaires !

 

Surtout, s'il s'agit d’étendre réellement la démocratie sociale comme le gouvernement le prétend, alors pratiquons-la réellement ! Le droit au referendum devrait permettre aux salarié-es de se prononcer pour imposer à l’employeur de vraies avancées sociales, que ce soit en termes de partage de la plus value et de temps de travail, de revalorisation des salaires... Réserver le droit au referendum au patronat dans le seul but qu'il contourne les organisations syndicales que les travailleurs et travailleuses ont constitué pour se défendre est un choix politique que nous combattons.


Télécharger le communiqué



Enseignement professionnel
Les Régions en veulent toujours plus.....

 

L’association des régions de France a publié le 8 novembre 2017 un manifeste de 18 réformes concernant notamment l’orientation des jeunes et la nature de la formation initiale en matière d’Éducation Nationale. Penchons-nous sur leurs propositions.


Florilège des propositions de l’ARF

  • Intégrer les missions d’orientation scolaire, d’informations sur les métiers et sur les évolutions d’emploi dans les missions du SPRO (service public régional d’orientation). Les professeur-e-s principaux/ales seront placé-e-s au cœur de ce service)
  • Développer l’apprentissage et rendre obligatoire l’information en direction des collégien-ne-s et des lycéen-ne-s des formations possibles en apprentissage.
  • Mutualiser les CFA et lycées professionnels notamment en matière de plateaux techniques et en facilitant pour les enseignant-e-s et formateurs/trices l’exercice conjoint en lycée et en alternance. Promouvoir la transversalité des voies de formation. Possibilité pour un-e collégien-ne de faire son stage de 3 ème en CFA et permettre aux jeunes d’effectuer une première année en CFA sans contrat d’apprentissage.
  • Confier aux régions l’organisation de la totalité de l’offre de formation professionnelle initiale, dans les voies professionnelles et technologiques, y compris les BTS et licences professionnelles pour renforcer la cohérence de l’offre de formation sur les territoires vis-à-vis des jeunes et vis-à-vis des entreprises.
  • Renforcer l’articulation lycée professionnel et entreprise par la valorisation de l’alternance, la présidence des conseils d’administration des lycées professionnels par des personnalités extérieures (à l’instar de ce qui prévaut dans les lycées agricoles).

Lire la suite...

Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui632
mod_vvisit_counterHier2472
mod_vvisit_counterCette semaine12962
mod_vvisit_counterLa semaine dernière19498
mod_vvisit_counterCe mois-ci69442
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5844146

 ,