Recherche

Derniers articles


E. Macron élu :

vers la mort des services publics et de l’ESR

 

Dimanche 7 mai, les vieux monstres ont failli ressurgir. Nous nous sentons soulagé·e·s que le parti fasciste ait subi un revers électoral. Néanmoins, ses idées de mort et de guerre sont plus que jamais vivaces. Les politiques libérales destructrices ont aidé à leur propagation mais les ont également progressivement intégrées. Victimes de ces politiques libérales, tous les services publics et au premier rang desquels l'éducation nationale et l'enseignement supérieur, n'ont pas pu effectuer correctement leurs missions, laissant ainsi les doctrines xénophobes, racistes et violentes du Front National prospérer. Marine Le Pen ne s'y trompait pas, elle qui rêvait d'une université démassifiée, à l'accès très restreint, « au mérite », et une organisation ultra-hiérarchisée visant à reproduire et à légitimer les dominations liées à la classe, au genre, ou à l'origine réelle comme supposée.


Pour autant, le programme d'Emmanuel Macron annonce la destruction de la possibilité d'un enseignement supérieur public, critique, émancipateur, démocratique et ouvert à tou·te·s. En refusant d'aborder la précarité étudiante, M. Macron entérine les sélections sociales dans l'accès aux études supérieures et dans leur «réussite».


Les propositions du nouveau Président Macron, faites pendant la campagne, s'articulent autour de la poursuite et de l'accentuation des réformes délétères qui touchent l'enseignement supérieur et la recherche depuis une quinzaine d'années.


Lire la suite...


Loi travail le retour...

consultez le programme !

 

Des salarié-es flexibles, avec des droits a minima... et la réduction du fait syndical

 

Le projet de continuer sur la voie du détricotage du code de travail ne date pas d’hier et était prévu même avant l’adoption de la loi travail. Mais il prend clairement un tour d’accélération avec l’arrivée au pouvoir de Macron.
Lui et son équipe de campagne l’ont répété à l’envie à quelques jours du scrutin, il faut aller vite et plus loin que la loi travail !
Alors que des millions de personnes étaient dans la rue pendant 6 mois pour lutter contre le projet de loi travail, le nouveau président prévoit des mesures qui vont plus
loin dans la régression de leurs droits... et le tout en contournant le processus parlementaire « classique » en voulant procéder par voie d’ordonnances et en allant encore plus loin dans l’absence de réel dialogue social.

 

Lire la suite...


 

La fonction publique : grande absente du gouvernement Macron

 

Le ministère de la fonction publique disparaît !


5,5 millions d’agents-es n’auront donc plus de représentant-e au sein de ce nouveau gouvernement.


Le fait que la DGAFP et les questions « fonction publique » soient, semble t’il, rattachées à Bercy et tout particulièrement au Ministre de l’action et des comptes publics, fait craindre le pire pour cet élément fondamental pour la cohésion sociale.


Sans doute n’est ce pas le souci premier de ce gouvernement qui, en rattachant le sort des agents-es de la fonction publique aux services qui gèrent les comptes de la nation, nous fait dire que la fonction publique et ses personnels serviront de variable d’ajustement pour
l’équilibre des comptes de la nation.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Sept. 2017 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui714
mod_vvisit_counterHier2535
mod_vvisit_counterCette semaine3249
mod_vvisit_counterLa semaine dernière20881
mod_vvisit_counterCe mois-ci81324
mod_vvisit_counterLe mois dernier101932
mod_vvisit_counterCumul5299331

 ,