Recherche

Derniers articles


Un 1er mai de lutte,
social et internationaliste

 

Une journée de lutte...


Le 1er mai 1886, les travailleuses et travailleurs de Chicago et de tous les États-Unis se levaient pour réclamer plus de justice sociale, un temps de travail réduit, des conditions de travail décentes, bref une vie digne d’être vécue. Le gouvernement leur répondait par les armes, faisant tuer plusieurs dizaines de manifestant-e-s. Le 1er mai 2017, partout dans le monde, les travailleuses et travailleurs seront dans la rue pour exiger la justice sociale dans un monde globalisé où les intérêts capitalistes s’affirment avec toujours plus d’agressivité contre les revendications sociales. Depuis le 19e siècle, la lutte a été constante et continue : pour l’interdiction du travail des enfants partout dans le monde, pour les droits du travail, pour la réduction du temps de travail et un salaire décent, pour l’emploi de toutes et tous, pour, enfin, ne plus perdre sa vie à la gagner.

 

Lire la suite...


Parce que l'Université ne doit pas être rentable :

le 1er mai comme le reste de l'année, défendons nos services publics !

 

La dette, la dette et encore la dette : voilà sur quoi repose aujourd'hui tout l'argumentaire qui vise à justifier les coupes dans les dépenses publiques. Ainsi, les hôpitaux, les services du rail, ou encore l'éducation par exemple, voient chaque année leurs budgets toujours un peu plus grignotés. Mais au delà de cette réalité qui est constamment présentée comme indépassable, certains services publics sont même amenés à participer au développement de la compétitivité des entreprises françaises. En un mot, ces services sont soumis à une injonction unique : celle de la rentabilité. Et le cas de l'Université est, de ce point de vue, plus que symptomatique.


Lire la suite...


1er mai 2017

Pour nos exigences sociales contre l'extrême droite

Pas une voix pour le Front National

 

Dans la continuité de la lutte quotidienne qu'elle mène depuis des années contre l’extrême droite, Solidaires réaffirme que pas une voix ne doit aller au FN. Ce parti base sa politique sur la « préférence nationale », le racisme et le repli nationaliste, incompatibles avec nos valeurs. Elle représente à ce tire un danger majeur pour tous ceux et celles qui veulent continuer à vivre et travailler ici ensemble. Marine Le Pen se présente comme la candidate « antisystème», en défense du « peuple » et des « laissés-pour-compte » de la crise, mais le projet politique qu’elle incarne est avant tout celui d’un nationalisme exacerbé qui ne remet en cause ni le capitalisme, ni le libéralisme qui alimentent depuis des années les inégalités et la précarité. Sa position contre les augmentations du SMIC et des salaires, sa défense du patronat en font une adversaire que ne peut cacher son affichage en défense de l’emploi pour les seul-es français-es.

 

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Juil. 2017 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui506
mod_vvisit_counterHier3208
mod_vvisit_counterCette semaine17786
mod_vvisit_counterLa semaine dernière25148
mod_vvisit_counterCe mois-ci74937
mod_vvisit_counterLe mois dernier124019
mod_vvisit_counterCumul5081927

 ,