Déclaration de SUD Education

CAPA des certifié-e-s du 19 mars 2018

 

Après la hors-classe, voici la classe exceptionnelle, nouvelle roue de secours de l’État, lui servant de justificatif à son incapacité à augmenter les salaires, justificatif à même les baisser par certains prélèvements alourdis, sans parler des attaques contre la Fonction Publique, la baisse des recrutements des professeur-es. En ces temps de gel du point d’indice, voilà quelques miettes à grignoter, dégringolées d’un pseudo ruissellement des premiers de cordée, mais tous et toutes les collègues ne seront pas invité-es au banquet.


Au ministère on pense toujours que la carotte pécuniaire est la seule motivation poussant nos collègues à faire mieux leur travail. Sans l'attrait d'une meilleure rémunération, s'investiraient-ils ou elles moins dans leurs actions pédagogiques ? Laisser croire que seul l'appât du gain motive les professeur-es, qu’ils et elles ne progressent dans leurs pratiques professionnelles que par la soif de l’argent , est méprisant pour ceux et celles qui accomplissent à bas bruit mais sûrement leur métier et qui œuvrent au quotidien dans l'intérêt des élèves. La seule idée du Ministère pour reconnaître la valeur d’un-e enseignant-e est d’ordre financier, quelle pauvreté d’imagination.

 

Rémunérer davantage les collègues en fin de carrière, déjà au plus haut des échelons salariaux, au lieu de valoriser les enseignant-es débutant-es, ce n’est pas la voie pour rendre attractif un métier qui en a bien besoin. Plus d’égalité fait si peur, qu’elle ne puisse être appliquée ?

 

Lire la suite...


22 mars

Grève et manifestations
dans la Fonction publique !

 

A nouveau réunies le 21 février, les organisations syndicales de la fonction publique ont fait le bilan des réunions bi latérales organisées par le Ministre. Les discussions ouvertes par le gouvernement sur le recours accru aux contractuels, les éléments de rémunération dont celui du mérite, une révision des instances de dialogue social...engagent de profondes remises en cause des missions publiques et une dégradation des conditions de travail des agents. C'est aussi une menace réelle contre le Statut Général des fonctionnaires et la fin possible d’une Fonction publique au service de l’intérêt général.


Les services publics sont un élément fondamental de notre histoire commune. Nous portons le combat pour conserver, défendre, développer et améliorer les services publics depuis de nombreuses années. Le gouvernement a décidé de s’attaquer aux services publics par le biais d’une opération «d’expertise et de consultation» intitulée CAP 22 (comité action publique 2022) ainsi que d’un « grand forum de l’action publique » d’ici mars 2018. Son objectif annoncé : réduire le champ du service public, supprimer 120 000 emplois de fonctionnaires, développer l’emploi précaire, économiser 60 milliards d’euros. Pour légitimer ces choix le gouvernement va mener une consultation informatique et des pseudos débats sur l’ensemble du territoire.


Pour les plus de 5 millions d’agents de la Fonction publique, après le report de PPCR et contrairement à ce qu’avait promis Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle, leur pouvoir d’achat continue de baisser du fait du gel de la valeur du point d’indice, du rétablissement de la journée de carence, de l'augmentation de la CSG avec une simple compensation et des retenues pour pension.


L’ouverture rapide de négociations est indispensable pour pouvoir rediscuter d’une augmentation réelle et significative des salaires de toutes et tous les agent-es de la Fonction publique.


C'est pour faire entendre ces légitimes revendications que les organisations du Calvados CFTC, CGC, CGT, FO, FSU, FA et Solidaires appellent les agents à se mobiliser massivement le 22 mars pour :


Lire la suite...


Victoire dans les écoles !
La lutte paie !!!

 

La Fédération SUD éducation se réjouit de la victoire des travailleuses et travailleurs des écoles de Virginia Occidentale qui après 9 jours de grève ont arraché une augmentation salariale de 5%, un maintien du budget attribué aux écoles et au programme de santé Medicaid.


Dans l’état de Virginia Occidentale, faire grève est illégal mais malgré cette interdiction, la grève a été suivie pendant 9 longues journées par 20.000 enseignant.e.s et 13.000 salarié.e.s scolaires.


Cette lutte s’est organisée pour exiger un service public d’éducation dument financé, une réduction des coûts de l’assurance médicale et un salaire digne.


Dans cet état, les salaires des fonctionnaires est l’avant dernier le plus bas parmi les 50 états nord américains. L’augmentation salariale de 5% , fruit de cette grève, sera appliquée à l’ensemble des fonctionnaires de l’état.

 

La lutte non seulement paie mais en inspire d’autres !!!


Les enseignant.e.s de Oklahoma appellent à la grève le 2 avril.

 

La Fédération SUD éducation se réjouit de cette victoire et réaffirme son soutien et solidarité à toutes les luttes pour un service public d’éducation de qualité et émancipateur.

 


Télécharger le communiqué


Agenda militant

<< Avril 2018 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1475
mod_vvisit_counterHier3359
mod_vvisit_counterCette semaine10853
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17462
mod_vvisit_counterCe mois-ci46935
mod_vvisit_counterLe mois dernier83130
mod_vvisit_counterCumul5984609

 ,