Pénicaud autorise le licenciement

d’un militant syndical Solidaires de La Poste.

Ripostons immédiatement !

 

L’Union syndicale Solidaires vient d’apprendre que la ministre du travail vient d’autoriser par un courrier du 20 mars 2018 le licenciement de notre camarade de l’union syndicale Solidaires, Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92.

 

Celui-ci subit un véritable harcèlement disciplinaire : 10 tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées. La Poste avait déjà tenté de le licencier en 2010 en l’accusant de séquestration, alors qu’il avait participé à une occupation de la direction départementale de l’entreprise. Son licenciement avait été refusé successivement par l’Inspection du Travail en 2010, par le Ministre du Travail en 2011, puis par le Tribunal Administratif en 2014.

 

En avril dernier la Cour d’Appel du Tribunal Administratif de Versailles a annulé les 3 précédentes décisions et a ainsi relancé la procédure. L’Inspection du Travail a de nouveau refusé son licenciement.

 

Pourtant le rapport de la contre-enquête, rédigé suite au recours hiérarchique formulé par la direction de La Poste, confirmait la décision de l’Inspection du Travail de refuser l’autorisation de licenciement de Gaël Quirante. La décision prise par Mme Pénicaud est donc bien une décision politique et un nouveau message adressé à notre union syndicale Solidaires après les poursuites disciplinaires qu’elle avait engagé à l'automne comme notre camarade de Sud Travail.

 

A l’heure où de nombreuses équipes de notre union syndicale sont engagées dans des luttes à la SNCF, La Poste, dans les hôpitaux, les universités, les EHPAD, à Air France, à Carrefour et dans bien d’autres secteurs encore, cette nouvelle attaque d‘une ministre qui s’avère être bien plus celle du capital que du travail loin de nous ralentir ne fait que renforcer notre détermination à mener ces batailles essentielles pour une autre société.

 

Face à cette nouvelle attaque contre les droits syndicaux élémentaires et la liberté d’expression, notre union syndicale Solidaires appelle à un rassemblement unitaire lundi 26 mars 2018 à 19 h devant le ministère du travail (métro Varenne) pour manifester notre solidarité envers notre camarade Gaël Quirante et protester contre cette injustice. Ne laissons pas passer cette nouvelle preuve d’une volonté manifeste de museler le mouvement social !

 

 


Télécharger le communiqué



Communiqué de SUD Éducation

Violences policières à Caen le 22 mars 2018

 

Le 22 mars, une journée de grèves et de mobilisations pour défendre le service public contre la politique néo-libérale de privatisation du gouvernement Macron a eu lieu à Caen, comme sur l’ensemble du territoire.


À l'appel des organisations syndicales de la fonction publique (transports publics, services hospitaliers, Éducation Nationale, etc.), SUD Éducation était  aussi aux côtés des lycén-nes et des étudiant-es pour s'opposer entre autres à la réforme du lycée, et à la mise en place de la sélection à l'Université.

 

Cette manifestation a rassemblé entre 6000 et 8000 personnes. Une Assemblée Générale Intercatégorielle était prévue à la suite dans l'Auditorium du château de Caen à 13h00.


Aux alentours de 13h15, alors qu'une soixantaine de lycéen-es et d’étudiant-es attendaient calmement devant l'Auditorium, pas moins de 6 voitures et de 3  fourgons de la Police Nationale, accompagnées de la brigade anti-criminalité, ont fait irruption dans la cour du château. Les forces de l’ordre ont alors violemment interpellé 2 personnes, et ce, de manière ciblée. Alors que la foule protestait quant à elle pacifiquement contre ces arrestations arbitraires, ces mêmes forces de l’ordre ont fait usage de tirs de gaz lacrymogènes, de tirs de grenades de désencerclement ainsi que de tirs de LBD 40 (Flashball). Au moins trois hospitalisations nous ont été rapportées, dont une pour tir de flash ball dans le flanc d'un adhérent de Solidaires Etudiant-es - SL Caen  entraînant des vomissements de sang.


Un autre adhérent de ce syndicat a été frappé à terre avant d’être interpellé en toute illégalité, puisque les agents de la BAC n’avaient pas leur brassard de police. Par la suite, il semblerait que cet adhérent ait été tabassé dans le fourgon de police, entraînant 3 jours d'ITT. Il aurait également enduré diverses humiliations et menaces de mort au commissariat.

 

Lire la suite...


 

Succès de la mobilisation du 22 mars !

 

La journée de grèves et de manifestation du jeudi 22 mars à l’appel de 7 organisations syndicales de la fonction publique est un succès.

 

500 000 manifestant-e-s

dans toute la France


plus de 200 000 grévistes
dans l’Éducation nationale

 

Les organisations FSU, FO, SUD éducation, CGT, Unef et les syndicats lycéens se sont réunies au soir du 22 mars. Elles estiment urgent de poursuivre ce mouvement et appellent les personnels à se réunir en Assemblées générales pour le construire.


Elles se reverront dès cette semaine pour décider d’une nouvelle date de mobilisation.

 


Télécharger le tract


Agenda militant

<< Avril 2018 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1473
mod_vvisit_counterHier3359
mod_vvisit_counterCette semaine10851
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17462
mod_vvisit_counterCe mois-ci46933
mod_vvisit_counterLe mois dernier83130
mod_vvisit_counterCumul5984607

 ,