Recherche

Derniers articles


DHG

Les enseignements au collège depuis l'arrêté Blanquer : où en est-on ?

 

La réforme du collège a été mise en place de manière autoritaire au printemps 2015, au mépris de l’opposition de la majorité des personnels. Pendant sa campagne, Macron a fait la promesse de revenir sur cette réforme. Et de fait, dès le 16 juin 2017, le ministre Blanquer a largement détricoté la réforme. Pourtant, ses aspects les plus néfastes ont été maintenus et les modifications sont avant tout des concessions aux pressions réactionnaires. C’est pourquoi SUD éducation avait voté contre cet arrêté en Conseil supérieur de l’éducation. Certains collèges se sont déjà mis à l’heure Blanquer pour l’année 2017-2018, notamment en ce qui concerne les EPI, mais pour l’essentiel, c’est dans le cadre de la préparation de la rentrée 2018 que les nouvelles réglementations vont être mises en place. À l’heure de la distribution des enveloppes horaires dans les collèges, où en est-on des obligations réglementaires concernant les enseignements au collège ? La mise au point de SUD éducation.

 

 

Enseignements complémentaires : les EPI réduits à portion congrue

 

Les EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires, mis en place par la réforme du collège, étaient la cible principale des adversaires du  «pédagogisme» dont le ministre Blanquer est un illustre représentant. Et de fait, une des principales nouveautés est la réduction des EPI à... pratiquement rien. Dorénavant, la seule obligation est que chaque élève doit avoir suivi un EPI sur l’ensemble de son collège. Et en termes de contenus, il n’y a plus aucune obligation réglementaire. Les huit thématiques imposées aux EPI, en particulier, ont disparu. Les EPI sont donc pratiquement enterrés. Il en va de même pour l’AP, dont on sait encore moins qu’avant de quoi il s’agit.

 

Lire la suite...


Décret conditions de stage

Régression sociale au programme pour les élèves et les étudiant⋅e⋅s stagiaires

 

La loi du 26 juin 2014 sous le précédent gouvernement avait renforcé l’encadrement des contrats de stage.
Il s’agissait de limiter une pratique courante des entreprises : recourir aux stagiaires au lieu d’embaucher.

 

Une loi de 2014 qui amorçait un progrès relatif...

 

 

La loi pose (avec de nombreuses exceptions toutefois) l’obligation pour les entreprises de fournir à l’inspection du travail une copie des conventions de stage avec des mentions obligatoires, notamment « les compétences à acquérir ou à développer ».

 

Elle a fixé un nombre de stagiaires maximum par semaine civile dans le même organisme d’accueil. Les stagiaires doivent être inscrits sur le registre du personnel avec la mention non anodine de « date d’arrivée du stagiaire » et non « d’embauche ».

 

Une attestation de stage doit être remise et la durée de stage ne peut excéder 6 mois. Des améliorations sur les gratifications, la prise en charge des déplacements ou par la Sécurité sociale ont été apportées.

 

 

Lire la suite...


Collectifs locaux: appel à rassemblement

Samedi 3 février:

l'extrême droite n'est pas la bienvenue à Ouistreham


Ouistreham fait depuis quelques mois l’objet d’un relatif intérêt médiatique parce qu’une centaine de migrants, sans abris et en situation de grand dénuement, essaye de gagner l’Angleterre en passant par ce petit port normand.


Des manifestations de solidarité avec les migrants et de dénonciation du harcèlement dont ils sont la cible de la part des autorités préfectorale et municipale ont eu lieu, rassemblant de nombreuses personnes de Ouistreham, des communes de la côte et de l’agglomération caennaise. La solidarité locale s’est organisée, développée et affirmée, malgré l’hostilité des autorités, fournissant nourriture, vêtements chauds et couvertures.

 

C’est probablement cette agitation médiatique autour de Ouistreham qui a attiré un micro-parti d’extrême droite, le Parti De la France (PDF), qui annonce un rassemblement anti-migrants pour le samedi 3 février à Ouistreham.

 

Le PDF est né d’une scission du Front National en 2009. Il mêle un peu de tout, des anciens frontistes qui ne sont pas d’accord avec la stratégie politicienne de « dédiabolisation » choisie par Marine Le Pen, des catholiques intégristes, des fascistes, des nostalgiques de Pétain, de l’Algérie française, des nazis...

 

L’appel du PDF à ce rassemblement se veut d’une ampleur « nationale ». Son chef, Carl Lang, un ancien cadre politique du FN, fera le déplacement pour prendre la parole à ce rassemblement.

 

Le projet de rassemblement de l’extrême droite est une insulte et une offense volontaire envers les migrants, envers la population locale qui les aide humainement et matériellement, envers les organisations antiracistes solidaires, envers les valeurs de liberté, de diversité et d’égalité !

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui628
mod_vvisit_counterHier2472
mod_vvisit_counterCette semaine12958
mod_vvisit_counterLa semaine dernière19498
mod_vvisit_counterCe mois-ci69438
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5844142

 ,