Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image

Luttes

Rassemblement le 9 juin place Bouchard à 15h

Argent magique et lieux magiques !

67 millions de victimes de l’évasion fiscale

 

MACRON, UN PRÉSIDENT MAGIQUE

 

Le 5 avril dernier, interpelé par une infirmière du CHU de Rouen sur le manque de moyens de l’hôpital public, le président Macron finissait par pousser ce cri :

 

« Vous savez, il n’y a pas d’argent magique ! »

 

Mais à regarder attentivement les vidéos, on voit bien que le nez de bonimenteur du président s’allonge, s’allonge alors discrètement mais, en même temps, irrésistiblement.


C’est que le président des très riches (sic), il a su en trouver de l’argent magique dans le budget 2018, le premier de sa présidence : 17 milliards d’euros d’argent public en faveur des entreprises et 7 milliards en faveur des ménages fortunes par un abaissement d’impôts dont la moitie par suppression de l'ISF.

 

Lire la suite...


Déclaration de SUD Éducation à la CAPA certifié-es

du 4 juin 2018

 

Dans cette CAPA nous poursuivons la mise en place du PPCR qui, avec la multiplication des grades, mène tout droit à l’individualisation des carrières. Chaque collègue devient une catégorie à lui ou elle tout-e seul-e. Personne ne s’y retrouve, les quotas imposés engendrent compétition, culpabilisation et auto-dévalorisation quand on n’est pas choisi-e, avec comble de l’inique les notes de service déclarant le gel des appréciations des représentant-es de la hiérarchie, enfermant les collègues dans un jugement définitif, car même s’ils ou elles suivent les conseils d’amélioration, de formation, ils et elles ne recevront plus aucune reconnaissance des efforts réalisés. Quel mépris de l’engagement professionnel.


Le projet nouveau de suppression des CAPA et la menace qu’elle fait peser sur le paritarisme est totalement inacceptable. Il n’y aurait plus de protection garantie s’il y a disparition des corps intermédiaires, quel dialogue social (tant vanté par ailleurs) s’il n’y a plus de représentant-es des collègues pour porter leurs besoins, leurs revendications, pour contrôler les agissements de l’administration ?


Sous couvert de « fluidifier les mobilités individuelles, d’assouplir les recrutements, d’alléger la gestion des personnels », le but est d’affaiblir la contestation, de détourner le regard des élu-es représentatifs/ives qui sont considéré-es comme des freins à la modernisation du service public.

 

La démocratie présentée comme un boulet, voilà qui présage de tristes lendemains. Ces contre-réformes contre les acquis confirment l’émiettement du collectif, la négation de la solidarité, le bâillonnement de la voix des collègues.

 

À SUD Éducation nous refusons ces traitements de plus en plus inégalitaires et injustes envers les travailleurs/euses, ce modèle de société où l’Éducation nationale devient le terrain de chasse prioritaire des adeptes du libéralisme, SUD Éducation sera toujours là pour le combattre.

 


Télécharger la déclaration



Déclaration de SUD Education pour la CAPD

du 1er juin

 

Voici la déclaration la plus courte jamais écrite pour la commission des enseignant-es du 1er degré:


Monsieur le Directeur académique, nous tenons de nouveau à vous féliciter pour le zèle employé à surveiller, rappeler à l'ordre, convoquer, suspendre, sanctionner les personnels de l'Éducation nationale. Aurez-vous toujours l'effectif administratif suffisant pour maintenir le cap en 2022 ?

 


Télécharger la déclaration


Agenda militant

<< Juin 2018 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui3263
mod_vvisit_counterHier2866
mod_vvisit_counterCette semaine8261
mod_vvisit_counterLa semaine dernière23381
mod_vvisit_counterCe mois-ci53607
mod_vvisit_counterLe mois dernier126426
mod_vvisit_counterCumul6222101

 ,