Recherche

Derniers articles


Dossier spécial Conditions de travail - Solidaires - décembre 2016Les dossiers de Solidaires
C'est quoi ce travail

1er décembre 2016

  • Hiérarchie des normes et principes de faveur
  • Pour une négociation collective d'acquisition
  • Rémunération pour une réelle reconnaissance du travail
  • Réduire le temps de travail pour tous et toutes
  • Travail et formation
  • Chômage
  • Le travail c'est la santé ?
  • Démocratie sociale
  • Emploi et jeunes

Télécharger le dossier



Code de déontologie de l’inspection du travail :
… ou le guide officiel à l’usage de l’avocat patronal contre l’agent de contrôle.


Si aujourd’hui il y a un code de déontologie, c’est parce que la médiatisation de certains contrôles de l’inspection du travail et des pressions indues exercées gênent le patronat et les gouvernants, et c’est nouveau. Il sert à museler chaque agent de contrôle, les syndicalistes et les syndicats. Les menaces de sanctions sont affichées au grand jour à la satisfaction des patrons.


« Le fonctionnaire est un homme de silence, il sert, il travaille et il se tait » disait Michel Debré en 1955…


Encore une perle de la loi travail ! L’article 117 ajoute un chapitre intitulé « De la déontologie des agents du système d'inspection du travail » à la 8ème partie du CT et un nouvel article L. 8124-1 qui annonce ce code de déontologie du service public de l'inspection du travail et renvoie à un décret en Conseil d'Etat. Et pourquoi ? Y a-t-il eu récemment des manquements fréquents ou graves des agents aux règles déontologiques qui sont déjà applicables ? Faudrait-il faire le « ménage » à l’inspection du travail comme l’a déclaré publiquement le procureur Maillaud qui a accablé notre collègue d’Annecy, a classé toutes ses procédures pour blanchir Tefal ? Est-ce un hasard ?


Lire la suite...


ÉCOLOGIE SOLIDAIRES

Pour une transition écologique par les travailleur-euses

 

Depuis plusieurs années, des zones à défendre (ZAD) fleurissent un peu partout sur nos territoires. Face aux ravages du développement capitaliste, cette forme d’opposition, par l’occupation et l’action directe permet de reposer clairement notre volonté d’habiter dans un environnement sain et non marchandisé. La lutte de Notre-Dame-des-Landes, la plus emblématique, a rassemblé le 8 octobre dernier près de 40 000 personnes prompts à faire résonner les chants de nos bâtons et à rappeler « nous sommes là, nous serons là »… en cas d’expulsion des zadistes et des habitant-es historiques.


L’opposition à l’accaparement des terres agricoles par les bétonneurs et autres aménageurs est présente dans cette lutte comme dans celle contre le projet d’implantation par Auchan d’un grand centre commercial et de loisir (dont une fameuse piste de ski artificielle) à Gonesse (95) (>page 5).


Les terres nourricières sont au centre des enjeux de souveraineté alimentaire qui met en cause les agro-businessmen dans leur course à la prédation des terres et à l’agrandissement au détriment de l’installation de fermes paysannes de taille raisonnable. Elles offrent une production de bien meilleure qualité tant au niveau gustatif que sanitaire et sont génératrices d’emplois.

Lire la suite...

Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1861
mod_vvisit_counterHier2648
mod_vvisit_counterCette semaine1861
mod_vvisit_counterLa semaine dernière19498
mod_vvisit_counterCe mois-ci58341
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5833045

 ,