Recherche

Derniers articles


 

 

 

 

Déclaration commune

CDEN du 30 novembre 2017

 

Malgré la demande récurrente depuis plusieurs années d'une réflexion partagée sur la sectorisation des collèges du Calvados, dans le cadre d'une concertation avec les associations, les syndicats et les divers acteurs concernés, le président du conseil départemental a une nouvelle fois annoncé brutalement une décision - pas encore votée d’ailleurs -, de fermeture de deux collèges. Les usagers et les personnels ne peuvent qu'être choqués par la méthode.


En conséquence, nous demandons un moratoire d’un an pour penser cette nouvelle sectorisation et veiller au bien-être des élèves : anticiper très concrètement les différentes questions qui se posent et préparer les changements dans la sérénité : quelle offre pédagogique ? Quelle offre de transport ? Quelle offre de restauration ? Quelle articulation des projets avec ceux des écoles primaires et lycées ? Quelle articulation avec les activités extra  scolaires sportives et culturelles ?


Une rentrée se prépare longtemps à l’avance, d'autant plus lorsqu'il s'agit de changement de cette ampleur : il est déjà trop tard pour espérer une rentrée apaisée en septembre 2018.


Les conditions sont loin d'être réunies pour commencer cette préparation sereinement.

 

On constate par ailleurs que les fermetures des collèges publics ont été des échecs. En effet, elle se sont traduites par une fuite des élèves vers des
établissements privés.

 


Télécharger la déclaration



Déclaration de SUD Éducation

CDEN du 30 novembre 2017

 

M. Dupont Président du Conseil Départemental déclarait en janvier 2016 qu’aucune fermeture de collège n’était envisagée. Mais après cette rentrée scolaire, il annonce sans avertissement, sans précaution, sans vote de l’assemblée territoriale compétente, sans prévenance des familles et des personnels concerné-es qui apprennent la mauvaise nouvelle encore une fois par la presse, la fermeture des collèges de Colombelles et de Port-en-Bessin.


Le passé ne peut-il pas servir de leçon ? Les mêmes causes produisant les mêmes effets, apprendre seulement par voie médiatique de telles annonces provoque inévitablement amertume et très forte colère. Les détenteurs/trices de pouvoir ne prennent pas la peine de se déplacer et de rencontrer les citoyen-nes, d’expliquer leur action ? Que redoutent-ils ou elles, si leur projet est juste ?


La non-prise en compte des expériences passées, ces négligences coupables montrent un effrayant mépris vis-à-vis des parents, des élèves, des personnels, engagé-es malgré eux/elles dans un processus dont ils et elles ne sont même pas informé-es. La non-connaissance des intentions, l’habituation à la passivité et/ou à la contrainte ne favorisent pas la participation des populations concernées, encore moins l’éducation à la citoyenneté, si présente dans notre environnement de travail, et largement évoquée dans les discours présidentiels, où l’on entend aussi le retour des services de proximité. Avec la fermeture de collèges ?


D’aucuns s’étonneront qu’une bonne partie de la population se méfie des hommes et des femmes politiques et ne se rende plus aux urnes.


La violence institutionnelle, le déni de concertation, la verticalité des décisions, SUD Éducation les combattra toujours.

 

Lire la suite...


Déclaration de SUD Éducation Calvados

CAPD du 30 novembre 2017

 

M. Dupont Président du Conseil Départemental déclarait en janvier 2016 qu’aucune fermeture de  collège n’était envisagée. Mais après cette rentrée scolaire, il annonce sans avertissement, sans précaution, sans vote de l’assemblée territoriale compétente, sans prévenance des familles et des personnels concerné-es qui apprennent la mauvaise nouvelle encore une fois par la presse, la fermeture des collèges de Colombelles et de Port-en-Bessin.


Le passé ne peut-il pas servir de leçon ? Les mêmes causes produisant les mêmes effets, apprendre seulement par voie médiatique de telles annonces provoque inévitablement amertume et très forte colère. Les détenteurs/trices de pouvoir ne prennent pas la peine de se déplacer et de rencontrer les citoyen-nes, d’expliquer leur action ? Que redoutent-ils ou elles, si leur projet est juste ?


La non-prise en compte des expériences passées, ces négligences coupables montrent un effrayant mépris vis-à-vis des parents, des élèves, des personnels, engagé-es malgré eux/elles dans un processus dont ils et elles ne sont même pas informé-es. La non-connaissance des intentions, l’habituation à la passivité et/ou à la contrainte ne favorisent pas la participation des populations concernées, encore moins l’éducation à la citoyenneté, si présente dans notre environnement de travail, et largement évoquée dans les discours présidentiels, où l’on entend aussi le retour des services de proximité. Avec la fermeture de collèges ?


D’aucuns s’étonneront qu’une bonne partie de la population se méfie des hommes et des femmes politiques et ne se rende plus aux urnes.


La violence institutionnelle, le déni de concertation, la verticalité des décisions, SUD Éducation les combattra toujours.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Janv. 2018 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1390
mod_vvisit_counterHier1635
mod_vvisit_counterCette semaine50117
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17274
mod_vvisit_counterCe mois-ci81231
mod_vvisit_counterLe mois dernier63675
mod_vvisit_counterCumul5734434

 ,