Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


Déclaration de SUD Éducation Basse Normandie

Comité d'Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail Académique du 12 octobre 2017

 

À l'ensemble des personnels

 

Le jeudi 12 octobre dernier, le CHSCT-A s’est tenu dans une ambiance fort délétère. Pour SUD Éducation, ce qui se passe sur le terrain est la conséquence des carences de l'employeur dans l'application des textes en vigueur destinés à mettre en œuvre une réelle politique de prévention et de santé au travail.


Sous prétexte qu'une enquête administrative est en court, l'administration a suspendu une visite à Alençon alors que l'ensemble des membres l'avait votée le 8 juin dernier. Cette décision a été condamnée au travers d'une déclaration (voir pj) par les représentants du personnel.

 

Aussi au cours de l'instance, le protocole de visite, voulu par les services, a été l'objet de nombreux échanges auxquels ont collaboré certaines organisations syndicales. SUD Éducation a voté contre car il s'agit d'une réécriture illégale de l'article 53 du décret 82-453 de mai 1982 modifié et freine l'action des membres du CHSCT. Au final, 4 membres se sont abstenus et 2 ont voté pour ! Devinez qui !


Le Registre de Santé et de Sécurité au travail dématérialisé permet de faire apparaître au grand jour les dysfonctionnements et les difficultés rencontrées par les personnels. C'est pourquoi, à moult reprises, les membres du CHSCT ont signalé l’importance de la qualité du suivi que la hiérarchie est tenue de faire. Force est de constater que beaucoup trop souvent les suivis faits, quand ils existent, ne répondent pas efficacement aux situations pathogènes et violentes pour les agents. Pour rappel il revient aux che-fes d'apporter des solutions aux situations dangereuses et de tenir compte des préconisations votées en instance des CHSCT. Pourtant la chaîne d'information et de formation des che-fes est une préconisation votée à maintes reprises par les membres!

 

Lire la suite...


 

 

 

 

Déclaration intersyndicale au Ministre

Non à la fermeture du CAPES interne de philosophie

 

Monsieur le Ministre,


Nos organisations dénoncent la fermeture du Capes interne de philosophie pour la session 2018, alors que nous comptons un nombre croissant de non-titulaires dans cette discipline (1). Cette décision brutale lèse de nombreux collègues qui ont consacré leur été à la préparation de ce concours dont le programme est paru il y a cinq mois. Nous nous interrogeons également sur le maintien du CAER (Capes interne dans le privé), instaurant ainsi une inégalité de traitement avec l’enseignement public.


Cette annonce est préoccupante, non seulement pour le devenir professionnel des non-titulaires mais aussi pour le recrutement par voie de concours en 2018 , alors même que la faible augmentation du nombre de professeurs de philosophie est en proportion très inférieure à la croissance de l'effectif des élèves depuis cinq ans (2).

 

Lire la suite...


Déclaration de SUD Éducation et Solidaires Basse-Normandie

C.A.E.N. du 25 septembre 2017

 

Brutalité.


Brutalité est le mot qu’il faut retenir pour résumer le mode d’application des réformes enclenchées par le nouveau pouvoir en place.


Brutalité pour le retour en arrière des rythmes scolaires à la semaine des 4 jours, changement imposé en fin d’année scolaire, sans bilan, sans temps de concertation posée et efficace, avec pour conséquence l’accroissement des inégalités entre les écoles des communes riches où les élèves pourront profiter d’activités périscolaires de qualité, et celles moins riches où les enfants des milieux populaires n’auront plus accès à d’autres ouvertures sur la vie que des écrans de télé ou d’ordinateur.


Brutalité pour l’élimination de plus de 100 000 contrats aidés, sans autre solution proposée aux personnes, que de se retrouver jetées hors du monde du travail sans indemnités et davantage précarisées.


Brutalité financière pour les familles ayant des enfants en Lycée Pro : auparavant le Conseil Régional payait les équipements nécessaires aux élèves, maintenant le nouveau système d’allocation laisse aux parents une partie de la note à régler.

 

Brutalité de l’annonce de la fermeture des collèges de Colombelles et de Port-en-Bessin. Les collègues concerné-es l’ont appris par la presse, les services rectoraux ne se déplaçant même pas au contact de leurs employé-es. Le vote décisionnel du Conseil Départemental n’aura lieu qu’en mars 2018, en pleine période de demandes de mutation , mais préjugeant du résultat la DSDEN va préparer les équipes à l’inéluctable.


Lire la suite...

Agenda militant

<< Juin 2018 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui5467
mod_vvisit_counterHier2866
mod_vvisit_counterCette semaine10465
mod_vvisit_counterLa semaine dernière23381
mod_vvisit_counterCe mois-ci55811
mod_vvisit_counterLe mois dernier126426
mod_vvisit_counterCumul6224305

 ,