Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


Déclaration de SUD Éducation Calvados et Solidaires

au CSE du 19 octobre 2017

Une politique éducative qui va tout droit dans le platane !

 

Depuis la rentrée, la colère gronde chez les travailleurs/ ses du privé comme du public, les retraité-es, les chômeur-e-s, les précaires et autres fainéant-e-s de tout poil. Les mouvements sociaux, les grèves et les manifestations se succèdent contre la politique menée par le gouvernement.

 

 

Loi Travail XXL : Contre les droits des travailleurs/euses

 

Depuis le 12 septembre et aujourd'hui en cette nouvelle journée de grève, un mouvement d’ensemble s’est initié pour résister à l’attaque par Ordonnance contre les droits des travailleurs/euses. Un coup de force anti-démocratique pour mettre en place une prétendue réforme du Travail, qui vise à une seule chose ramener les travailleurs au XIXe siècle et les livrer à la main mise du patronat.


Le gouvernement veut faire croire que cette réforme est nécessaire, que la dégradation des conditions de travail, la disparition de la médecine du travail, des CHSCT seraient le moyen de créer des emplois.


Nous affirmons que face à la régression sociale, aucune négociation n'est possible. Nous revendiquons un Code du Travail protecteur pour les salarié-e-s, un partage du temps de travail seul à même de résoudre la question du chômage. La loi Travail XXL concerne toute la société dans sa logique, la fin de la hiérarchie des normes, la place laissée aux accords d’entreprise, tout va dans le sens de la dérégulation que le MEDEF appelle de ses vœux.


En matière de régression sociale, la fonction publique n'est pas non plus épargnée.

 

 

La fonction publique en ligne de mire


C'est pourquoi ses agent-e-s étaient massivement en grève le 10 octobre contre la politique de ce gouvernement qui lamine leurs droits en revendiquant :

 

Lire la suite...


 

 

Déclaration intersyndicale unitaire

CTSD du 19 octobre 2017

 

M. le Directeur académique


Nous avons été alertés par des collègues, des parents et des associations de parents d’élèves sur des refus de scolarisation d'élèves migrant-es dans les collèges et lycées du département.


La réponse apportée par vos services est toujours la même : celle du manque de place dans les établissements.


Nous savons bien que, dans certains collèges ou certaines sections, les classes déjà chargées ou même surchargées ne sauraient être en mesure de recevoir d’autres élèves, mais cette unique réponse ne peut nous convenir.


Au regard du nombre total de places dans les collèges et lycées du Calvados, vos services sont en mesure, comme la loi le stipule, de trouver des solutions pour toutes et tous les enfants dans cette situation.


Faute de solution rapide à leur proposer, c’est une porte ouverte à la déscolarisation de ces enfants dont les familles sont en grandes difficultés. L’obligation scolaire pour tout-e mineur-e de seize ans ou moins sur le territoire français est également un devoir pour vos services.


Nous souhaitons qu'une solution soit trouvée rapidement pour la scolarisation de l’ensemble des élèves migrants-tes, et porterons toute notre attention sur l’évolution de cette situation.


A cette rentrée, vous avez fermé quinze classes dans les écoles alors que jusqu'en 2015, nous en avions au plus trois. Jamais nous n'avions eu un nombre aussi élevé de fermetures à une rentrée.

 

Lire la suite...


Déclaration de SUD Education Calvados

au Conseil Technique Spécial Départemental du 19 octobre 2017

 

Le bilan de la rentrée est à l'ordre du jour de ce premier CTSD de l'année scolaire. SUD Éducation a déjà pu en évoquer une partie lors de l'audience du jeudi 14 septembre dernier, à l'occasion de la journée de mobilisation d’écoles du département, bilan partagé par plusieurs organisations syndicales comme l'atteste la déclaration commune à ce sujet.

 

Assez de la gestion comptable de l'école dans un contexte d'austérité budgétaire.

 

Quoique vous le réfutiez, nous persistons dans notre constat, que nous sommes, aujourd’hui plus que jamais, dans une gestion comptable de l'éducation qui conduit à la dégradation continue du service public d’enseignement. Pour preuve, l'utilisation constante que vous faites des moyennes comme indicateur de l'opulence budgétaire ; moyenne sur des écoles fusionnées ou en regroupement pédagogique, c'est encore plus parlant !


Les moyens que vous allouez alors ne sont toujours pas à la hauteur des besoins. Il faut :


>Des moyens suffisants pour des effectifs décents dans les classes. 30 élèves dans une classe de collège (comme c'est le cas dans 3 établissements, selon vos propres chiffres) quel que soit le niveau, quelle que soit la situation géographique, voilà qui ne permet pas de mettre en œuvre un enseignement et un suivi de qualité au profit de toutes et tous les élèves. Cette comptabilité de boutique engendre en outre une grande frustration et beaucoup de découragement chez les personnels...

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Juin 2018 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui5473
mod_vvisit_counterHier2866
mod_vvisit_counterCette semaine10471
mod_vvisit_counterLa semaine dernière23381
mod_vvisit_counterCe mois-ci55817
mod_vvisit_counterLe mois dernier126426
mod_vvisit_counterCumul6224311

 ,