Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image

Les capitalistes nous coûtent cherLes 4 couts du capitalisme

 

Comme à chaque séisme économique, les forces de la finance et des multinationales utilisent cette conjoncture pour détruire ce qui reste de droits et acquis sociaux, et renforcer leur domination.
En Europe comme ailleurs, les gouvernements et les forces politiques, avec l’assentiment d’une partie des forces syndicales, convertis à la loi du profit et à la concurrence « libre et non faussée », infligent depuis des décennies, des régressions sociales toujours plus radicales, transfert sur les citoyen-nes les coûts des crises du capital, sapent les fondements des protections sociales et des services publics, et dénient le danger écologique généré par le productivisme.

 

Quelle société voulons-nous ? Une société où le coût humain, le coût financier, le coût pour la société, et le coût écologique, nous rapprochent de la barbarie, ou un autre monde, fondé sur la sauvegarde des biens communs et de la planète, de la solidarité, le partage des richesses, et l’égalité ? Un monde où les capitalistes nous coûtent cher ou un monde où la solidarité et l’égalité nous enrichit mutuellement ?


Lire la suite...


Nationalisation, privatisation, socialisation, autogestion. Le droit de propriété en question - Les cahiers d’alter - www.alterce.org - Août 2013
Catherine Lebrun et Christian Mahieux, membres du Secrétariat national de l’Union syndicale Solidaires www.solidaires.org - contact@solidaires.org


Nationalisation, privatisation,
socialisation, autogestion
Le droit de propriété en question


Le syndicalisme ne peut pas faire l’économie d’approfondir ces questions car elles sont au coeur de tout projet de transformation sociale radicale. Au-delà des positions de principe de lutte contre le système capitaliste, les réponses et les stratégies alternatives à construire doivent prendre la mesure de l’évolution du capitalisme et des conditions concrètes dans lesquelles se mènent la lutte des classes. Elles reposent sur la nécessaire articulation entre revendications immédiates et changements structurels, entre revendications et construction du rapport de force pour les faire aboutir, entre projet alternatif et formes d’action (démocratie ouvrière, démocratie dans les luttes, grèves de masse, grèves reconductible, autonomie des mouvements sociaux, conséquences politiques concrètes des luttes, etc.)

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Juin 2018 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui624
mod_vvisit_counterHier2132
mod_vvisit_counterCette semaine2756
mod_vvisit_counterLa semaine dernière23381
mod_vvisit_counterCe mois-ci48102
mod_vvisit_counterLe mois dernier126426
mod_vvisit_counterCumul6216596

 ,