Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


 

Fédération des syndicats

SUD Education

Élections professionnelles dans l’Éducation nationale :
une parodie de démocratie !
Sud Education Basse-Normandie conteste les résultats devant le recteur !


Du 13 au 20 octobre se sont déroulées les élections professionnelles dans l’ensemble de la fonction publique. Le secteur de l’Education nationale a été le terrain d’une expérimentation : finis les bureaux de vote, les urnes, les dépouillements, faites place au vote électronique !


Le vote électronique a été mis en place de manière inédite dans l’éducation nationale et a provoqué des situations de non droit sans précédent empêchant de très nombreux personnels de s’exprimer lors de ces élections professionnelles. Les personnels de l’Education nationale devaient, pour pouvoir voter, suivre une procédure spécifique : réception d’un identifiant et d’un Numen (NUMéro Education Nationale), récupération de son mot de passe par voie électronique.

Lire la suite...


Les peuples d’abord, pas la finance : G20 dégage…
Tous et toutes à Nice du 1er au 4 novembre

Le G20 se tiendra à Cannes les 2 et 3 novembre sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Ce G20 réunit les 19 pays les plus puissants de la planète, plus l’Union européenne. Ce sommet n’a aucune légitimité et prétend pourtant dicter sa loi à l’ensemble des peuples de la planète. Ce « directoire du monde » se tient au moment où la crise économique et financière, provoquée par les politiques néolibérales mises en oeuvre par les Etats et les multinationales, conduit à une crise sociale et écologique sans précédent. Le G20 s’est autoproclamé garant de la stabilité économique et financière mondiale au lendemain de la tempête financière de 2008, mais n’a en rien protégé les peuples de cette crise sans précédent. Au contraire, il a favorisé le maintien de la dictature de la finance qui déploie son emprise sur tous les aspects de notre existence : travail, éducation, protection sociale, agriculture, biodiversité, climat…


Le G8, puis le G20, ont impulsé ces politiques de déréglementation, affirmant la supériorité du marché, de la mise en concurrence entre les peuples et les travailleurs/euses du monde entier. La préoccupation des dirigeants du G20 en général, et de la présidence française en particulier, est de regagner « la confiance des marchés »… Aucune réponse n’est proposée pour contrer les mécanismes à l’origine de la crise financière ; au contraire, il s’agit de faire payer aux peuples cette crise financière dont ils ne sont en rien responsables. La dette publique est instrumentalisée pour imposer la destruction des services publics et détourner la richesse vers les rentiers. Les conquêtes sociales sont systématiquement attaquées et des plans d’austérité draconiens sont imposés aux populations. Face à cela, nous refusons de laisser aux puissants le droit d’imposer leurs solutions à des crises qu’ils ont engendrées.

Lire la suite...

Agenda militant

<< Juin 2018 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui933
mod_vvisit_counterHier45851
mod_vvisit_counterCette semaine933
mod_vvisit_counterLa semaine dernière68077
mod_vvisit_counterCe mois-ci114356
mod_vvisit_counterLe mois dernier126426
mod_vvisit_counterCumul6282850

 ,