Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


 

Communiqué de presse:
Non à la fermeture des CIO

Manif nationale le 5 juin à Paris

 

Le Ministère de L’Éducation Nationale a annoncé la suppression des CIO au motif que l’information sur les voies de formation et les métiers devrait désormais être traitée dans un cadre régional. Les DRONISEP (Délégations Régionales de l’Office National d’Information sur les Enseignements et les Professions) seraient supprimées et leurs personnels transférés aux régions.


La Régionalisation des DRONISEP entraînerait nécessairement une information inégale sur le territoire national car limitée aux frontières régionales et valorisant les choix économiques locaux et les formations correspondantes, décision bien paradoxale à l’heure où les parcours de formations se réalisent à l’échelle nationale, voire internationale !


Bien identifiés par les élèves, les jeunes et leurs familles, les CIO, espaces ouverts et accueillants, garantissant l’objectivité et l’impartialité de l’accompagnement proposé, en dehors du périmètre des établissements scolaires, constituent une ressource pour toute la communauté éducative au plus proche des équipes des établissements en interface avec les partenaires hors Éducation nationale.


Les missions des CIO, comme celles des Psy-ÉN EDO qui y travaillent sont beaucoup plus larges que la seule information sur les métiers. Il s'agit de permettre à chaque élève de se projeter dans l'avenir, ce qui passe nécessairement par un rapport aux études positives et un développement psychologique et social harmonieux. Pour obtenir cet équilibre, les Psy-ÉN, outre leur travail de suivi et de prévention dans les collèges et les lycées, développent au CIO des activités particulières : lutte contre le décrochage et retour en formation, accompagnement des élèves à besoins particuliers, actions contre toutes les formes d'inégalités et de discriminations.

 

Lire la suite...


 

Rail à défendre n°20

Les cheminot-e-s disent NON

au pacte ferroviaire gouvernemental

 

Les cheminot-e-s dans leur immense majorité refusent de laisser le « pacte ferroviaire » suivre le calendrier fixant au 5 juin la fin de l’examen du projet de loi par le Sénat, à fin juin le vote de la loi au parlement et aux mois qui suivront, la publication des décrets d’application.

 

Le 3 avril, les fédérations syndicales portaient ces revendications auprès des cheminots

  • Maintien du statut d’EPIC, réunification en une seule entreprise.
  • Arrêt de la gestion et de l’organisation par activité.
  • Embauche des cheminots au statut.
  • Maintien du recrutement au statut (amélioration du RH 00254).
  • Ré-internalisation des charges sous-traitées ou filialisées.
  • REJET de la mise en concurrence intra-modale du transport ferroviaire.
  • Engagement de l’État à financer le remboursement de sa propre dette.
  • Mise en place d’un cadre législatif permettant le financement nécessaire au bon fonctionnement du système ferroviaire (infrastructure, transport de marchandises et de voyageurs)
  • Refus de filialisations et relance du transport de marchandises.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Juin 2018 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui746
mod_vvisit_counterHier2132
mod_vvisit_counterCette semaine2878
mod_vvisit_counterLa semaine dernière23381
mod_vvisit_counterCe mois-ci48224
mod_vvisit_counterLe mois dernier126426
mod_vvisit_counterCumul6216718

 ,