Recherche

Derniers articles


Enseignement professionnel
Les Régions en veulent toujours plus.....

 

L’association des régions de France a publié le 8 novembre 2017 un manifeste de 18 réformes concernant notamment l’orientation des jeunes et la nature de la formation initiale en matière d’Éducation Nationale. Penchons-nous sur leurs propositions.


Florilège des propositions de l’ARF

  • Intégrer les missions d’orientation scolaire, d’informations sur les métiers et sur les évolutions d’emploi dans les missions du SPRO (service public régional d’orientation). Les professeur-e-s principaux/ales seront placé-e-s au cœur de ce service)
  • Développer l’apprentissage et rendre obligatoire l’information en direction des collégien-ne-s et des lycéen-ne-s des formations possibles en apprentissage.
  • Mutualiser les CFA et lycées professionnels notamment en matière de plateaux techniques et en facilitant pour les enseignant-e-s et formateurs/trices l’exercice conjoint en lycée et en alternance. Promouvoir la transversalité des voies de formation. Possibilité pour un-e collégien-ne de faire son stage de 3 ème en CFA et permettre aux jeunes d’effectuer une première année en CFA sans contrat d’apprentissage.
  • Confier aux régions l’organisation de la totalité de l’offre de formation professionnelle initiale, dans les voies professionnelles et technologiques, y compris les BTS et licences professionnelles pour renforcer la cohérence de l’offre de formation sur les territoires vis-à-vis des jeunes et vis-à-vis des entreprises.
  • Renforcer l’articulation lycée professionnel et entreprise par la valorisation de l’alternance, la présidence des conseils d’administration des lycées professionnels par des personnalités extérieures (à l’instar de ce qui prévaut dans les lycées agricoles).

Lire la suite...


Financement de l’école privée sur fonds publics
ET UN CADEAU À L’ENSEIGNEMENT PRIVÉ, UN !

 

10 millions d’euros. C’est le montant que le gouvernement vient de subtiliser à l’enseignement public dans un petit arrêté publié en catimini au journal officiel le 6 décembre dernier. Ces 10 millions d’euros sont offerts dans un même mouvement sur un plateau d’argent à l’enseignement privé, largement confessionnel. Dans ces écoles gavées de subventions, se perpétue l’entre-soi des classes dominantes.

Cet argent manquera dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, nos universités.

Bâtiments vétustes, sureffectifs en classe, personnels à bout... mais le gouvernement estime manifestement que ce n’est pas encore assez puisqu’il supprime des postes et réduit les budgets.

SUD éducation continue de condamner le dualisme scolaire qui prévaut en France. Avec l’Union syndicale Solidaires, nous revendiquons la nationalisation de l’enseignement privé.


Télécharger le communiqué


Plus d'articles...

Agenda militant

<< Janv. 2018 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui149
mod_vvisit_counterHier3595
mod_vvisit_counterCette semaine52471
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17274
mod_vvisit_counterCe mois-ci83585
mod_vvisit_counterLe mois dernier63675
mod_vvisit_counterCumul5736788

 ,