Recherche

Derniers articles


Communiqué collectif

L’humanité de demain se construit par l’accueil des migrants aujourd’hui

 

En cette journée internationale des migrants, nous pensons à ces milliers d’enfants, de femmes et d’hommes qui ont péri en Méditerranée, dans le désert, ou en captivité, alors qu’ils avaient entrepris un voyage pour une vie meilleure, plus sûre et plus digne, comme tout être humain peut la désirer. Hommage à tous ces exilés qui ont dû risquer leur vie à cause de plusieurs décennies de politiques des pays les plus riches qui ont rendu les routes de l’exil impraticables et périlleuses.


En cette journée internationale des migrants, nos pensées se portent également vers tous et toutes ces citoyens et citoyennes engagé⋅e⋅s qui, en France, en Europe et dans le monde, pensent qu’accueillir les personnes migrantes, manifester de la solidarité envers elles, c’est construire l’humanité d’aujourd’hui et le monde de demain.


Les obstacles mis sur les routes des migrants font le jeu des profiteurs de malheur, qui sèment le trouble et la terreur en se livrant au trafic d’êtres humains, au racket et à l’esclavage. Ces maux doivent être dénoncés et combattus. Or l'arsenal répressif déployé aveuglément par les gouvernements européens frappe du même coup les personnes migrantes, renforçant encore la nécessité pour elles de recourir à des réseaux criminels.

 

La France est en première ligne de ce mauvais combat. Une proposition de loi actuellement en discussion au parlement permettrait la rétention administrative anticipée des personnes « dubliné.e.s »1, puis, début 2018, un projet de loi sur l’immigration et l’asile risque d'accroître encore le dispositif de répression à l'encontre de l'ensemble des étrangers. Sans attendre l'adoption de ces réformes, le ministre de l’Intérieur, via une circulaire en date du 20 novembre, a exhorté les préfets à obtenir des résultats rapides en matière d’expulsion de personnes en situation irrégulière. Pour ajouter encore au caractère inacceptable de cette politique, d'autres mesures sont envisagées qui remettraient en question le principe de l’accueil inconditionnel dans les structures d’hébergement d’urgence, et viseraient à contraindre les acteurs associatifs opérant dans ces centres à participer au tri entre « bons » et « mauvais » migrants.

 

Lire la suite...


Augmentation du SMIC

Moins que des clopinettes !

 

Le ministère du travail a annoncé, vendredi 15 décembre, que le salaire minimum sera revalorisé, le 1er janvier 2018, de 1,24 %, soit une stricte application de la formule d’indexation mais sans bénéficier d’un « coup de pouce » du gouvernement.


Il passera de 9,76 à 9,88 euros brut de l’heure ou 7,83 euros net. Il passera de 1 480,27 à 1 498,47 euros brut par mois ou 1 188 euros net (+18,2 euros par rapport à 2017... soit environ soixante centimes de plus par jour... bonjour le mépris !).


Rappelons que limiter la réévaluation du SMIC, qui sert de référence dans nombre de dispositifs sociaux, c’est également tirer ceux-ci vers le bas, notamment l’ensemble des grilles de salaires.


Cette annonce intervient après la remise d'un rapport au gouvernement par un comité d'experts qui suggère de supprimer dans le mode de calcul du smic la double indexation qui permet son augmentation habituelle à minima.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Janv. 2018 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui153
mod_vvisit_counterHier3595
mod_vvisit_counterCette semaine52475
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17274
mod_vvisit_counterCe mois-ci83589
mod_vvisit_counterLe mois dernier63675
mod_vvisit_counterCumul5736792

 ,