Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


 

Grève des précaires de l’éducation

Toutes et tous en grève le 5 avril !

 

Dans l’éducation, les annonces ministérielles se succèdent, toutes dans le même sens. La suppression de 120 000 postes de fonctionnaires déclinée dans l’Éducation se traduit par une baisse drastique du nombre de postes ouverts au concours et parallèlement par une augmentation importante du nombre d’enseignant-e-s contractuel-le-s, dans le premier comme dans le second degré. Par ailleurs, depuis cet été, un véritable plan de licenciement a été décidé par le gouvernement, renvoyant plusieurs milliers de personnes en contrats CUI-CAE (AED, AVS, personnels administratifs, etc.) au chômage, sans la moindre discussion, ni le moindre souci de l'impact de cette décision sur la vie des
personnes et celle des établissements.


Les personnels précaires accomplissent des missions permanentes et essentielles au bon fonctionnement du service public d’Éducation tels que les tâches techniques et administratives, l'aide aux élèves en situation de handicap ou l’enseignement. Les personnels non-titulaires de l’Éducation Nationale sont largement discriminés : moins payés que les titulaires, ils subissent les temps partiels imposés, le fractionnement des contrats, la peur du non-renouvellement année après année, les pressions hiérarchiques, l'absence de véritable formation... De même, ils subissent des inégalités salariales scandaleuses, car selon les académies ils ne touchent ni le même salaire, ni les mêmes primes, ni les mêmes indemnités que leurs collègues titulaires qui exercent pourtant le même métier.

 

Lire la suite...


Dans l’ÉN, 1 personnel sur 4 est précaire

TOUTES et TOUS en GRÈVE le 5 AVRIL !

 

Sud Éducation plus que jamais engagé contre la précarisation de l’Éducation nationale soutient l’appel à la grève de l’Assemblée des précaires d’Île-de-France.


Les non-titulaires voient leurs droits de plus en plus rognés comme le montrent la nouvelle mouture des CUI, les PEC-CUI et ses contrats de 10 mois ou  le recours à des missions de Service civique qui sortent du cadre du Code du travail.


Les titulaires peuvent s’inquiéter à juste titre de l’avenir de leurs statuts. Et l’annonce de l’embauche massive de contractuels et la diminution des postes  aux concours montrent que le gouvernement poursuit la défonctionnarisation de l’Éducation nationale.

 

Les contrats précaires sont un terrain d’expérimentation de nouvelles pratiques managériales autoritaires et salariales arbitraires. La multiplication de contrats de plus en plus précaires fait de l’Éducation nationale le Ministère du non-droit.


Sud Éducation appelle titulaires et non titulaires partout à se réunir, se rassembler et manifester pour montrer leur solidarité et dire :

 

Non à la mise en concurrence des personnels

 

Non à la création de hiérarchies intermédiaires

 

Non à la déréglementation des conditions de travail

 

Non aux inégalités


Sud Éducation exige l’égalité de traitement entre les salariés en termes de :


→Formation et Conditions de travail.

 

→ Salaire et Droits.

 

→ Reconnaissance et Représentativité.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Août 2018 >>
LMMJVSD
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui84
mod_vvisit_counterHier5335
mod_vvisit_counterCette semaine5419
mod_vvisit_counterLa semaine dernière16307
mod_vvisit_counterCe mois-ci41868
mod_vvisit_counterLe mois dernier107265
mod_vvisit_counterCumul6441980

 ,