Recherche

Derniers articles


 

Contre les violences faites aux femmes dans l'Éducation Nationale

 

VIOLENCES SEXUELLES

 

A l’heure où la parole se libère au sujet du harcèlement structurel que subissent les femmes, la responsabilité de l’Education nationale doit être questionnée dans la mesure où les programmes, les préconisations en la matière ne sont pas respectées. Les trois séances obligatoires sur l'éducation à la sexualité par an par niveau de la maternelle à la terminale ne sont pas mises en place dans les établissements.


De nombreux textes (Code de l’éducation, circulaires de 1999 et de 2003) rappellent que ces enseignements doivent être effectués même s’ils sont insuffisants car ils peuvent être trop théoriques voire véhiculer certains clichés.

 

Nous savons que l'éducation est un des meilleurs moyens de lutter contre les stéréotypes sexistes, qui produisent discriminations et violences.


Depuis 2011, des partis, des associations et des groupes liés au milieu réactionnaire catholique (Sens commun, La Manif Pour Tous, Citizengo) exercent une forte opposition auprès du Ministère de l'Education Nationale pour supprimer cette éducation à la sexualité et cette déconstruction des stéréotypes de l'école au lycée : retrait des ABC de l'Egalité ; pressions sur les enseignant-es ; révision du contenu des cours de SVT ; baisse des moyens financiers aux associations intervenant dans les établissements auprès des élèves...

 

Lire la suite...


« Plan étudiant » ou Projet de loi relatif à l’orientation

et à la réussite des étudiants
UNE RÉFORME AU SERVICE DU TRI SOCIAL !


La fin de l’année scolaire 2016 – 2017 a été marquée par le fiasco total du système d’Admission Post-Bac (APB) : plusieurs milliers de bachelier-es se sont retrouvé-es sans inscription dans une formation d’enseignement supérieur, dont une immense majorité issu-es de la voie professionnelle, ce qui n’est pas anodin. À l’opposé de l’école du tri social, nous revendiquons une école polytechnique pour tou-tes et une université libre, gratuite et accessible à tou-tes, offrant une formation émancipatrice et pluridisciplinaire.


 

APB 2016-2017 : que s’est-il passé ?

 

Rien d’imprévu là dedans. La hausse démographique desannées 2000 fait que, chaque année, il y a de plus en plusde bachelier-es : + 200 000 ces  dernières années et ils-ellesseront à nouveau entre 40 et 50 000 supplémentaires l’anprochain. Pour fonctionner et accueillir l’ensemble de ces bachelier-es, il manque à l’enseignement supérieur l’équivalent de trois universités.

 

 

Ouf, un « Plan étudiant » ?


C’est dans ce contexte que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (ESR) a annoncé en grande pompe le 30 octobre dernier un  projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants. Ce plan prévoit que chaque lycéen-ne puisse faire jusqu’à 10 vœux d’orientation non-hiérarchisés. Deux semaines pendant l’année de Terminale seront consacrées au projet d’orientation. Compilés, ces vœux seront ensuite étudiés par le conseil de classe du second trimestre et le chef d’établissement rendra un avis sur chacun d’entre-eux pour ensuite le transmettre aux établissements de l’enseignement supérieur via une « fiche Avenir ».

 

Lire la suite...


 

Journée internationale des droits de l’enfant... même isolé et étranger

Appel à une mobilisation nationale le 20 novembre

 

À l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, les organisations réunies au sein du collectif « Justice pour les jeunes isolés étrangers » appellent tous les groupes citoyens, associations, personnels de l’Aide sociale à l’enfance, syndicats et militants à se mobiliser aux côtés de ces enfants et adolescents pour dénoncer les graves atteintes portées à leurs droits fondamentaux.


Dans chaque département, des centaines d’enfants et adolescents sont laissés sans protection, sous prétexte d’un manque de moyens, en dépit des obligations qui pèsent sur les conseils départementaux en matière de protection de l’enfance.


Ces jeunes, victimes d’une politique du soupçon permanent, voient leur minorité contestée à l’issue d’une procédure d’évaluation injuste, partiale et souvent malveillante.


Ceux et celles qui finissent par être pris en charge le sont trop souvent dans des conditions indignes, hébergés dans des hôtels miteux ou des dispositifs au rabais, sans scolarisation et sans véritable suivi éducatif.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Nov. 2017 >>
LMMJVSD
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui8213
mod_vvisit_counterHier4728
mod_vvisit_counterCette semaine21761
mod_vvisit_counterLa semaine dernière28376
mod_vvisit_counterCe mois-ci90975
mod_vvisit_counterLe mois dernier117866
mod_vvisit_counterCumul5525280

 ,