Recherche

Derniers articles


Pour la relaxe des neuf prévenu-es de Poitiers

Halte à la criminalisation des mouvements sociaux et à la répression, à Poitiers comme ailleurs !

La fédération SUD s’associe à SUD Education et Recherche 86 et exige la relaxe des neuf prévenu-es de Poitiers, victime de répression pour s’être mobilisé-e-s contre la loi Travail 1. Face à la répression, la solidarité est notre arme !

 

Pour la relaxe des neuf prévenu-es de Poitiers

 

En 2016 s’est déroulée une importante mobilisation contre la loi travail El Khomri dans toute la France. A Poitiers, l’intersyndicale réunissant CGT-FO-FSU-SOLIDAIRES-CNT.SO-UNEF-SGL avait appelé le 19 mai à une manifestation jusqu’à la gare. A cette occasion, 500 personnes ont investi pendant près de deux heures l’enceinte de la SNCF. La Police s’est installée sur les voies, puis, à l’appel de l’intersyndicale, les manifestants ont poursuivi la manifestation jusqu’à la place de la gare de Poitiers. Cette action collective s’est déroulée dans le calme et sans aucune dégradation. Or, onze manifestants ont été convoqués au commissariat de Police en juin 2016. Ainsi, sur 500 manifestants dans l’enceinte de la SNCF, onze sont entendus, tous connus pour leur militantisme politique et/ou syndical. Ce choix pour le moins sélectif ne participe-t-il pas à la stratégie « diviser pour mieux régner » ? Dans l’enceinte de la SNCF, nous y étions ou nous aurions pu y être ! Le jour de la convocation, Solidaires 86 avait appelé à un rassemblement devant le commissariat de Poitiers pour dénoncer ce ciblage politique qui participe à la criminalisation des mouvements sociaux et qui tente d’affaiblir l’unité dans les luttes.

 

 

Lire la suite...


Compte rendu – Groupe de Travail ministériel

Bilan du dispositif Sauvadet (concours réservés)
Pour SUD éducation, c’est toujours insuffisant !

 

SUD éducation était reçu au ministère de l’Éducation avec SUD Recherche-EPST afin de discuter du bilan du dispositif Sauvadet, censé résorber la précarité dans l’Éducation et la Recherche grâce aux concours « réservés ».

 

Un dispositif qui ne diminue pas le nombre de non-titulaires


Rappelons que les concours réservés ont été institués par la loi du 12 mars 2012 relative à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi des agent-e-s contractuel-le-s dans la fonction publique, dite loi Sauvadet. Cette loi instaurait un concours réservé aux agent-e-s contractuel-le-s ayant exercé quatre années en équivalent temps plein au 31 mars 2011 ou quatre années en équivalent temps plein à la date d’inscription au concours, dont deux effectuées avant le 31 mars 2011. Concrètement, le concours réservé consiste pour les personnels enseignants en deux étapes : l’envoi d’un dossier RAEP (Reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle), composé d’un CV et d’une séance pédagogique, autour de décembre, puis un oral de présentation du dossier RAEP, autour de février.

 

À l’époque, notre Union syndicale Solidaires avait voté contre la loi Sauvadet, jugeant les conditions trop restrictives. Aujourd’hui, son bilan en ce qui concerne les enseignant-e-s confirme ces inquiétudes.

 

SUD éducation rappelle que le dispositif Sauvadet est insuffisant car malgré ce dispositif le nombre de non-titulaires dans l’Éducation Nationale reste fixe : 232000 personnels sont non-titulaires, soit 22 % des personnels.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Sept. 2017 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui679
mod_vvisit_counterHier2535
mod_vvisit_counterCette semaine3214
mod_vvisit_counterLa semaine dernière20881
mod_vvisit_counterCe mois-ci81289
mod_vvisit_counterLe mois dernier101932
mod_vvisit_counterCumul5299296

 ,