Recherche

Derniers articles


Stop à la répression de l’État turc

contre les syndicalistes au Kurdistan

 

Liberté et Justice pour

Şakir Kalay, Mehmet Garip Yaviç, Murat Başkara, Abdülmecit Karaçelik et Ferhan Aslan

 

 

A l'aube du 17 janvier 2017, 5 enseignants membres du syndicat Egitim-Sen de la province de Van, Şakir Kalay, Mehmet Garip Yaviç, Murat Başkara, Abdülmecit Karaçelik et Ferhan Aslan ont été arrêtés et placés en garde à vue. Leur dossier a été gardé confidentiel, et on ne sait pas de quelles infractions ils sont accusés.


Ces arrestations s'inscrivent dans un contexte de répression particulièrement dur au Kurdistan depuis 2015. Suite au coup d'état avorté de juillet 2016 en Turquie, plus de 140 000 fonctionnaires ont été licencié.e.s ou suspendu.e.s. Le 7 janvier, une nouvelle liste de 700 noms de personnes concernées a été diffusée.


Face à un régime dont les exactions ne font que s'amplifier, la seule réponse de l'État français a été de recevoir en grande pompe le dictateur Erdogan.

 

SUD éducation réaffirme son soutien aux syndicalistes de egitim-sen, ainsi que plus généralement à toutes les forces progressistes en Turquie et au Kurdistan, syndicalistes, activistes, journalistes, députés, maires, à toutes celles et ceux qui osent s’élever et résister au régime fasciste turc.

 


Télécharger le communiqué



 

 


Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup :

l’instauration de la sélection !

Le 1er février, agissons pour une université ouverte !

 

Ce mois de janvier est celui de la mise en place dans les universités et les lycées de la plateforme « Parcoursup », et ceci alors que la réforme n’a pas encore été votée par les sénateur·trices et n’est donc pas adoptée !


Les attendus nationaux, déclinés en attendus locaux sont rédigés dans la précipitation et sans consultation réelle des enseignant·es concernés, ni des instances des universités. Ceux-ci vont pourtant être déterminants pour l’accès des bachelier·es aux formations post-bac et pour les réorientations des étudiant·es en cours de Licence. Dans de nombreux cas, ils vont bloquer l’accès des jeunes aux filières de leur choix, leur imposer des remises à niveau qui ne sont pas encore connues ou organisées, mais aussi décourager les candidatures, en particulier des élèves les plus en difficulté. Dans de nombreux cas, la mise en place de capacités d’accueil, la croissance du nombre de bachelier et la multiplication des vœux (non hiérarchisés) vont transformer la quasi-totalité des filières ouvertes en filières sélectives.


La procédure d’émission des vœux et d’affectation semble aujourd’hui extrêmement complexe, voire irréalisable. La limitation à 10 vœux, l’absence de hiérarchisation des vœux, le calendrier d’affectation, vont générer d’énormes difficultés à la fois pour les services universitaires et pour les jeunes et leurs familles. Nous craignons que de nombreux bachelier·es restent sans affectation jusqu’à la dernière phase, celle où le recteur leur fera une proposition d’affectation dans une filière dans laquelle il reste des places vacantes mais en dehors de leurs dix vœux. Proposition à laquelle il faudra répondre sous 24 heures !


Rapidement la mission Mathiot, sur la réforme du baccalauréat et de l’enseignement au lycée, va rendre son rapport. Il n’y a pour l’instant pas d’informations concrètes en dehors des fuites dans la presse. Toutefois, celle-ci risque d’entériner la fin du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, la réduction du nombre d’épreuves terminales et des horaires disciplinaires. Nous craignons que cette réforme ne renforce les inégalités territoriales et sociales et nos organisations alertent les personnels, les jeunes et les familles sur la nécessité de réagir rapidement aux premières annonces ministérielles si elles confirment bien ces craintes.

 

Depuis l’annonce du Plan étudiant par le ministère, notre interfédérale a fait part de son opposition à la réforme, toutes les craintes exprimées depuis cette annonce se révèlent fondées. Cette réforme instaure de fait une sélection pour l’accès à l’université d’une partie des jeunes et à terme pour toutes et tous.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui371
mod_vvisit_counterHier2423
mod_vvisit_counterCette semaine10229
mod_vvisit_counterLa semaine dernière19498
mod_vvisit_counterCe mois-ci66709
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5841413

 ,