Recherche

Derniers articles


Chut, ne le dites à personne... ou presque!

n°3 Décembre 2017

  • Une rentrée tout en douceur... non, en douleur !

>Le soir du lundi de la rentrée, 15 collègues PE ont appris que leur classe fermait et que c'est ailleurs qu'il faudrait enseigner le lendemain !

Ces collègues avaient préparé leur rentrée, leur classe, y avait même passé une bonne partie de leurs vacances ! Mais le DASEN n'en a que faire ! Pour les élèves, cela signifie des classes surchargées, comme dans une école du Bocage où 29 élèves de CE1, CE2, CM1 et CM2 s'entassent ensemble ! Et l'apprentissage de la lecture pour les CP, ce sera pendant la sieste des Maternelles ! Pourtant, les services de la DSDEN refusent d'admettre que nous n'avons pas assez de moyens pour fonctionner ! Mais ils sont où alors ces moyens ? Aux Bahamas ?


>Les CP à 12... ou pas ! Ce fut la grande annonce de Blanquer pour la rentrée !

Dans les faits, peu de classes de CP de REP + du Calvados sont réellement à 12 ! Oui, parce qu'il paraît que ce n'est pas si bien que cela et que réduire les effectifs sur quelques temps seulement est suffisant ! Dans une école de Caen, c'est donc une classe de CP à 24 et une classe de GS/CP à 22 ! (Il paraît que c'est le choix de l'équipe - entendu en CTSD- quand l'équipe affirme que ce fut plutôt imposé par l'IEN). Et les classes des autres niveaux surchargées... et des dispositifs comme celui des « Moins de Trois Ans » mis à mal... Bref, de bonnes raisons pour l'administration d'en finir définitivement avec cette idée folle des effectifs de classe réduits !


>Collèges à vendre !

Une fois de plus, c'est dans les journaux, à l'occasion d'une conférence de presse du Président du Conseil Départemental, que des parents ont appris la fermeture du collège de leurs enfants, à Port-En-Bessin et Colombelles ! La DSDEN était, évidemment, au courant mais n'a pas jugé bon, contrairement aux promesses faites par le DASEN à son arrivée dans le département, de  prévenir les principaux-ales concerné-es !

 

Lire la suite...


Chut, ne le dites à personne... ou presque!

n°2 Avril 2017

  • Brèves d'instances

> Un super directeur va veiller sur vous. Pour la rentrée 2017, où 71 classes fermeront, l’administration annule l’implantation d’un poste de brigade afin de permettre la création d’un poste de super directeur.


Ce nouveau Directeur de Vie Scolaire apportera des « réponses fiables et rapides » à toutes les questions administratives que peuvent se poser les directeurs et directrices. Faut-il entendre que les équipes de circonscriptions n’y répondaient pas ? Aucun directeur ou directrice ne s’en est pourtant jamais plaint-e. Un chef de plus...et sur le terrain rien ne change !

 

> Ça réforme en commission de réforme. Kézako ? Cette commission est consultée sur l'imputabilité au service de la maladie ou de l’accident à l'origine d'un congé de maladie.


Autant dire que l’administration, juge et partie, freine des quatre fers lorsqu’un de ses personnels la met en cause. Jusqu’à récemment, quand elle l’informait de la tenue de cette commission, elle n’y mettait pas vraiment les formes légales : elle omettait de lui préciser ses quelques droits et l’incitait fortement à ne pas y assister.

 

Lire la suite...


Chut, ne le dites à personne... ou presque!

n°1 Janvier 2017

  • Les échos du CHSCT.

La dernière réunion du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) départemental a eu lieu le 10 octobre 2016. Les représentant-es de l’intersyndicale ont voté à l’unanimité un avis demandant, conformément à la réglementation (décret 82-453), l’amélioration de l’information de tous les personnels relative à la possibilité de demander l’imputabilité au service d’accidents ou de maladies lorsqu’ils sont liés au travail.

 

Le registre de santé et de sécurité au travail (RSST), outil de défense des conditions de travail, existe aussi en version dématérialisée. Avant la saisie du signalement, une fenêtre oblige les personnels à s’engager à ne pas nommer les personnes et à ne pas utiliser « abusivement » le registre sous peine d’engager la responsabilité de l’auteur. Cette obligation est une invention de l'administration et n’a aucun fondement légal. Un avis a demandé la levée de cette obligation. SUD éducation a voté pour cet avis, ainsi que la FSU. Le Sgen-CFDT a voté contre.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Déc. 2017 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1559
mod_vvisit_counterHier1771
mod_vvisit_counterCette semaine1559
mod_vvisit_counterLa semaine dernière14825
mod_vvisit_counterCe mois-ci22316
mod_vvisit_counterLe mois dernier155223
mod_vvisit_counterCumul5611844

 ,