Répression du mouvement social
SUD éducation dénonce une nouvelle
opération policière à Tolbiac

 

À 5 heures du matin ce 20 avril le gouvernement a décidé encore une fois d’user de la violence d’État pour mettre fin à l’occupation pacifique du site de Tolbiac.


Cette opération policière a été précédée d’une campagne ahurissante de calomnie des personnels et des étudiant-e-s qui occupaient le site, notamment à l’initiative du président de l’université Georges Haddad.


La préfecture de police, qui prétendait hier encore ne pas avoir “donné suite” à la demande d’intervention des CRS du président de l’université Georges Haddad, a pourtant fait évacuer Tolbiac.


La fédération SUD éducation apporte tout son soutien à ses camarades, aux collègues et étudiant-e-s participant à l’occupation.


Elle dénonce avec force cette nouvelle mode gouvernementale qui consiste à violer les franchises universitaires et transformer les universités en autant de terrains de jeux pour la police.

 

Au lieu de se féliciter d’empêcher le débat démocratique d’avoir lieu sur les campus, le ministre de l’Intérieur serait sans doute plus avisé de se demander pourquoi les enquêtes relatives aux agressions perpétrées par des milices fascistes contre les étudiant-e-s mobilisé-e-s n’aboutissent pas.

 


Télécharger le communiqué


Agenda militant

<< Mai 2018 >>
LMMJVSD
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1313
mod_vvisit_counterHier2474
mod_vvisit_counterCette semaine16263
mod_vvisit_counterLa semaine dernière15886
mod_vvisit_counterCe mois-ci48756
mod_vvisit_counterLe mois dernier104394
mod_vvisit_counterCumul6090824

 ,