Hébergement d'urgence et SAMU social en danger à Caen

Plus de la moitié des places
d'accueil supprimées !!!

 

Les mesures d’austérité menées par le gouvernement contre les politiques sociales se traduisent aujourd’hui à CAEN par la fermeture du Centre d’Hébergement d’Urgence La Charité qui, chaque soir, met à l’abri 64 personnes.


Les syndicats CGT, SUD et CFDT de l’Association Calvadosienne pour la Sauvegarde de l’enfant à l’Adulte (ACSEA) dénoncent cette attaque visant une fois encore, un public des plus vulnérables. Ils soutiennent les salariés qui se mobilisent et s’opposent aux décisions prises et seront présents à leur côté, mardi 24 avril à 16h devant le siège de la Direction Direction Départementale de la Cohésion Sociale à CAEN.


Ci-dessous, dessous, la lettre ouverte des personnels mobilisés.


« Nous sommes salarié.e.s du service Trait d’Union – ACSEA - qui est constitué de :

  • 1 équipe d'Intervenants Sociaux de Rue mobilisée 24/24h pour la mise à l’abri et l'accompagnement des personnes en situation d'urgence sociale
  • 2 Centres d'Hébergement d'Urgence, « Charité » et « Cap Horn ». Soit au total : 124 places d’hébergement d’extrême urgence.

Chaque soir, toutes les places d’hébergement d’urgences sont attribuées à des personnes sans domicile, pour autant cela reste insuffisant, car de nombreuses personnes dorment à la rue.

 

 

 

Nous faisons face aujourd’hui à des coupes budgétaires massives de l’état dirigées vers le secteur social, appliquées appliquées par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale qui nous impose :

  • La fermeture du Centre d’Hébergement d’Urgence « La charité », soit 64 places d’hébergement chaque soir.
  • La réduction du temps de présence des Intervenants Sociaux de Rue (suppression du travail de journée et suppression des astreintes de nuit hors plan hiver).


Ces mesures drastiques nous inquiètent au plus haut point car ayant un impact direct sur le public rencontré et sur une partie des salarié.e.s du service Trait D’Union, à savoir :

  • Disparition de 64 places d’hébergement d’urgence : 64 personnes supplémentaires à la rue tous les soirs.
  • Suppression des astreintes de nuit : qui permettent la rencontre et l’hébergement de personnes en situation de grande détresse (femmes en situation de violences conjugales, personnes sortantes d’hospitalisation...).
  • Suppression du travail de journée : Disparition du lien avec les services partenaires sociaux et médicaux et disparition d’accompagnement physiques pour des personnes en situation de rupture avec ces dits services.
  • Disparition de 14 postes CDI.

 

Nous sommes des professionnel.le.s engagé.e.s, investi.e.s

et militant.e.s au quotidien auprès des personnes que nous accompagnons.

Pour assurer notre mission de protection,

cet état de fait est inacceptable.

 

Nous exigeons donc :

 

  • Le maintien du CHU « La Charité » en l’état.
  • Le maintien de l’intervention sociale de Rue 24h/24.

 

Nous attendons que l'ACSEA se positionne par rapport à ces aberrations politiques et humaines.

L’ensemble du service Trait d’Union sera en grève pendant 24 heures.

 

NOUS APPELONS A UN MOUVEMENT DE

MOBILISATION A 16H LE MARDI 24 AVRIL

DEVANT LA DDCS : 2 place Jean NOUZILLE à CAEN.

 

Nous comptons sur votre soutien.

 

D’autres actions sont à venir ...”

 


Télécharger le tract


Agenda militant

<< Mai 2018 >>
LMMJVSD
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1339
mod_vvisit_counterHier2474
mod_vvisit_counterCette semaine16289
mod_vvisit_counterLa semaine dernière15886
mod_vvisit_counterCe mois-ci48782
mod_vvisit_counterLe mois dernier104394
mod_vvisit_counterCumul6090850

 ,