Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre,

amplifions les luttes !

 

Depuis le 3 avril, les cheminot-es se mobilisent de manière massive contre la destruction du service public ferroviaire avec des grèves puissantes et déterminées, tellement que la direction de la SNCF déraille et se décrédibilise en annonçant seulement 30% de grévistes, alors que 90% des trains ne circulent pas. La Fédération SUD-Rail appelle à renforcer la mobilisation dans la grève, aux piquets, dans les AG, à proposer des actions permettant aux autres luttes de s’agréger à l’action des cheminot-es... les dates des 8 et 9 avril doivent y participer notamment le 9 à Paris en se joignant aux cortèges.


Dans les universités, les blocages, AG et mobilisations se multiplient contre la sélection à l’entrée de l’université avec plus d’une trentaine de facultés et établissements universitaires concernés, le tout dans un contexte de répression et d’attaques physiques de l’extrême droite . De nouvelles dates de manifestations sont programmées, notamment le 10 avril.


A cette même date, sur les questions salariales, le personnel d’Air France est à nouveau appelé à cesser le travail les 10 et 11 avril prochains ainsi que les 17 et 18 après des mobilisations réussies en mars. D’autres secteurs sont aussi en lutte : les finances publiques avec des mobilisations réussies ces derniers jours, comme à Paris, et un préavis de grève déposé jusqu’à juin ; dans l’éducation avec des grèves des personnels précaires, dans la santé également les choses bougent en lien avec les mobilisations dans les EHPAD et les hôpitaux en lutte. A la Poste, de nombreuses grèves larges et dans la durée sont en cours en Ille-et-Vilaine, en Gironde et dans les Hauts de Seine.

 

Dans ce contexte détonnant, le pouvoir use de la carotte et du bâton pour tenter d’une part de diviser les fronts syndicaux qui existent et de faire taire les organisations les plus combatives et les plus présentes dans les différentes luttes. Il multiplie aussi les annonces et les coups de menton en cherchant à désorganiser les solidarités qui se construisent concrètement.

 


Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD...) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.


Déjà dans de nombreuses villes les 9, 10 et 14 avril seront des jours de manifestations unitaires appuyées par des grèves. L’Union syndicale appelle chacune et chacun à s’engager de manière résolue dans ces journées et à les multiplier, notre riposte doit être unitaire et prendre dès le 9 avril encore plus d’ampleur !

 


Télécharger le communiqué


Agenda militant

<< Avril 2018 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui143
mod_vvisit_counterHier2284
mod_vvisit_counterCette semaine143
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17786
mod_vvisit_counterCe mois-ci54011
mod_vvisit_counterLe mois dernier83130
mod_vvisit_counterCumul5991685

 ,