Recherche

Derniers articles


Déclaration liminaire de Sud éducation

au CTSD et au CTA de janvier 2018

 

Le Premier Ministre, dans sa circulaire « Action Publique 2022 », l'a promis : il faut sabrer les dépenses publiques et les services qui vont avec ! Il faut donc considérer l'Éducation Nationale comme étant un service inutile et uniquement coûteux. Le Gouvernement dira sans doute « service à moderniser » ou « à optimiser ».


La Loi de Finance 2018 accentue donc la politique d'austérité engagée depuis des années. Elle ampute notre académie de 87 Emplois Temps Plein, dont 10 pour les collèges du Calvados.


Ces mesures déjà très contraignantes sont accentuées par la fermeture de deux collèges, entraînant la disparition de services publics de proximité, par la fusion de lycées, de filières... Vous entassez les élèves, notamment les élèves de SEGPA avec la multiplication des doubles niveaux particulièrement non adaptés à celles et ceux qui ont le plus de besoins. Vous réduisez les heures de marges des établissements. Ainsi, même ceux qui maintiennent leur nombre de divisions voient leur dotation diminuer.


Une des raisons que vous invoquez est la baisse démographique. A titre d'exemple, dans les collèges du Calvados, cette baisse équivaut à 0,5 élève en moins par division ! Il n’y a pas là de quoi réduire les DHG, bousculer les emplois du temps, charger les effectifs/classe. Votre argumentaire ne sert qu'à masquer une politique d'économie sur le dos des services publics, des familles et des élèves


Cette politique a pour conséquences de dégrader les conditions d'apprentissage des élèves, les conditions de travail des personnels et participe donc à la dégradation du service public d'éducation nationale et à la fuite d'une partie des élèves dans le privé : ceci est flagrant puisque dans un contexte de baisse du nombre d'élèves, les établissements privés continuent de voir leurs effectifs augmenter !

 

Dans cet esprit, nous dénonçons la 11ème mission ajoutée à la « fiche descriptive des missions des services civiques » concernant l'inclusion des élèves en situation de handicap. Cela confirme nos inquiétudes quant aux remplacements des Contrats Aidés par un statut encore plus précaire, exclu du Code du Travail, qui n'ouvre le droit à aucune formation (comme le préconise pourtant un rapport d’enquête du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des
Conditions de Travail Spécial Départemental du Calvados CHSCT SD 14), ni à aucune perspective, réglé financièrement par une indemnité d’un montant
dérisoire.

 


Cette politique s'inscrit dans un cadre général de mesures d’économie néo-libérale au profit d'une classe de privilégié-es, et de répression pour les plus fragilisé-es, les précaires (nombreux-euses dans l'Éducation Nationale), les chômeur-euses, les migrant-es...


SUD Éducation, syndicat de lutte et de transformation sociale, continue de travailler à tout mettre en œuvre pour créer un rapport de force nécessaire à renverser ce système capitaliste qui bénéficie toujours aux mêmes.


Télécharger la déclaration


Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui163
mod_vvisit_counterHier2380
mod_vvisit_counterCette semaine17013
mod_vvisit_counterLa semaine dernière24278
mod_vvisit_counterCe mois-ci53995
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5828699

 ,