Recherche

Derniers articles

Infos Sud Education Calvados hebdomadaireLettre hebdomadaire de SUD éducation Calvados
Mercredi 22 novembre
Solidaires, Unitaire, Démocratique

 

Inter-catégoriel

CHANGEMENT DE LOCAL SYNDICAL, POUR NOUS CONTACTER EN ATTENDANT L’EMMÉNAGEMENT

 

Nous avons quitté le local de Cormelles le Royal. Inutile de nous chercher là-bas.


Nous attendons de pouvoir intégrer la nouvelle maison des syndicats.

 

Si vous souhaitez nous joindre ou nous rencontrer, privilégiez l'envoi d'un mail à sudeduc14@free.fr

 

Pour les cas d'urgence ou si vous ne pouvez envoyer un mail, un seul numéro désormais : 06-72-67-50-13

 

Laissez un message après le bip et nous vous rappellerons.

 

CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES DANS L’ÉDUCATION NATIONALE

 

Violences sexuelles

 

A l’heure où la parole se libère au sujet du harcèlement structurel que subissent les femmes, la responsabilité de l’Éducation nationale doit être questionnée dans la mesure où les programmes, les préconisations en la matière ne sont pas respectées. Les trois séances obligatoires sur l’éducation à la sexualité par an et par niveau de la maternelle à la terminale ne sont pas mises en place dans les établissements.


Nous savons que l’éducation est un des meilleurs moyens de lutter contre les stéréotypes sexistes, qui produisent discriminations et violences.

 

Stéréotypes dans l’éducation : professeure, un métier « idéal » pour rester (ou redevenir) femme au foyer


L’organisation de notre société incite les femmes à choisir l’enseignement, permettant de concilier vie professionnelle et vie familiale. L’idée selon laquelle les femmes doivent, plus que les hommes, adapter leur vie professionnelle à une vie familiale dont la responsabilité leur incombe, a la vie dure.


Outre la flexibilité d’emploi du temps que permet le second degré, elles occupent aussi plus souvent des emplois à temps partiel, souvent subis : aujourd’hui dans l’Éducation nationale, environ 12 % des femmes sont à temps partiel, contre 3 % des hommes. Ce travail à temps partiel, de même que les inégalités d’avancement de carrière, engendrent de fortes inégalités salariales et de retraite.

 

 

Filles et garçons intériorisent les stéréotypes

 

Filles et garçons continuent à se conformer à ce qui est présenté comme leur domaine respectif de compétence dans des schémas socioprofessionnels fortement stéréotypés. Cette persistance des choix sexués est autant le fait des garçons que des filles. Par exemple, 8 garçons sur 10 se jugeant forts en mathématiques vont en filière scientifique, contre 6 filles sur 10.

 

Contre toutes les formes de violences faites aux femmes, SUD éducation appelle à participer massivement à toutes les initiatives à l’occasion de la journée du 25 novembre.

 

Rassemblement à 15 h

place Bouchard à Caen

samedi 25 novembre

 

 

Vous retrouverez ici l'analyse complète de la fédération.

 

 

RETRAIT DU GROUPE DE TRAVAIL RELATIF AU FORUM DE L’ACTION PUBLIQUE

 

Les organisations syndicales de la fonction publique CGT, FO, Solidaires ont décidé de se retirer du cycle de groupes de travail relatif à la mise en place du Forum de l’ action publique.


Celui-ci a pour objet d’organiser une vaste consultation des agent-es publics et des usager-es qui n’est destinée en réalité qu’à légitimer les réformes structurelles d'ores et déjà décidées par le gouvernement par le programme Action Publique 2022.


Sans attendre le résultat d’aucune « concertation » ni « consultation », le premier ministre a en effet défini par une lettre de mission adressée aux ministres, le 26 septembre 2017, les objectifs prioritaires du programme « Action publique 2022 ». Cette lettre indique clairement que « les missions de l’ensemble des acteurs publics » seront revues « profondément et durablement » pour répondre aux « objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés en matière de réduction de la dépense publique ».


Ces réformes concernent toutes les administrations (centrales, locales et de sécurité sociale) et visent à réduire les dépenses publiques (budgétaires, fiscales et sociales). L’objectif annoncé est de réaliser 60 milliards d'euros d’économies dont une partie sera réalisée par la suppression de 120 000 emplois.

 

Le cadre et l’objectif étant ainsi arrêtés d’avance, aucune marge de discussion n’est possible dans cet exercice contraint de « co-construction ».

 

Les organisations syndicales de la fonction publique CGT, FO, Solidaires revendiquent au contraire le renforcement et le développement des services publics pour une société fondée sur la cohésion sociale et la solidarité, ce qui nécessite des moyens budgétaires et humains.


Lien vers le communiqué ici.

 

 

RÉUNION D'INFORMATION SYNDICALE AESH, AED, AVS ET EVS

 

« Quelles perspectives pour vos contrats et vos missions dans l’Éducation Nationale ?
Quels sont vos droits à faire respecter ?
Quand réussirons-nous à imposer des emplois statutaires pour toutes et tous ? »

 

Mercredi 29 novembre de 9h à 12h dans notre local du Chemin Vert à Caen.

 

Retrouvez ici toutes les informations et modalités pour participer à cette réunion.

 

Faites circuler cette information autour de vous, merci.

 

Enseignement 1er Degré

MACRON CONTREDIT BLANQUER : CP À 12, LE RENONCEMENT

 

Le 2 octobre 2017, la fédération SUD éducation était reçue par le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer. À cette occasion, le Ministre s'est gargarisé de la mesure visant à instaurer les CP à 12 en REP+. Il est allé jusqu'à évoquer une “mesure sociale extrême”.


Il a ensuite assuré aux représentant-e-s de SUD éducation qu’il était déterminé à étendre la mesure aux CP en REP et aux CE1 REP+ à la rentrée 2019, et aux CE1 en REP dès la rentrée 2020.


Mais depuis, le 14/11, le Président de la République indique que les dédoublements seront effectifs “dans le quinquennat”.

 

Le discours est clair : les coupes budgétaires maintenant, le budget pour une école reproduisant un peu moins les inégalités sociales attendra.

 


Lien vers le communiqué

 

 

RÉUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE

 

SUD Éducation Calvados organise des réunions d’informations syndicales le mercredi 29 novembre de 10h à 11h30 à la Maison des syndicats, 26 rue de la poterie à Bayeux et le mercredi 6 décembre de 13h30 à 15h à l’ESPE de Caen.

 

Vous pourrez, entre autres, y poser toutes vos questions relatives au PPCR, à nos droits et nos outils d’action... Vous pouvez également nous faire part de vos souhaits en termes de contenu en nous écrivant au préalable à sudeduc14@free.fr.

 

 

 

 

Vous pouvez déduire ces heures de vos 108 heures annuelles.

 

Vous devrez alors en avertir la hiérarchie de votre établissement.

 

Vous trouverez ici un modèle de lettre à envoyer à votre supérieur-e.

 

Syndiqué-es ou non, venez nombreuses et nombreux.

 

 

Enseignement 2nd Degré

MUTATIONS INTER-ACADÉMIQUES

 

Participent obligatoirement au mouvement inter-académique :


Les personnels stagiaires devant obtenir une première affectation en tant que titulaires ainsi que celles et ceux dont l’affectation au mouvement inter académique 2017 a été reportée. Ne doivent pas faire une demande de mutation
les stagiaires ex-titulaires.


Les personnels titulaires :

  • affecté-es à titre provisoire au titre de l'année scolaire 2017-2018, y compris ceux dont l’affectation relevait d’une réintégration tardive;
  • actuellement affecté-es en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte, à Wallis et Futuna, ou mis-es à disposition de la Polynésie française en fin de séjour, qu’ils ou elles souhaitent ou non retourner dans leur dernière académie d’affectation à titre définitif avant leur départ en collectivité d’outre-mer;
  • désirant retrouver une affectation dans l’enseignement du second degré, parmi lesquels celles et ceux qui sont affecté-es dans un emploi fonctionnel, qu’ils souhaitent ou non changer d’académie et celles et ceux qui sont affecté-es en Andorre ou en écoles européennes;
  • affecté-es dans l'enseignement privé sous contrat dans une académie autre que leur académie d’origine et qui souhaitent réintégrer l'enseignement public du second degré.


Pour vous aider dans votre démarche de mutation et dans la vérification de votre barème, vos élu-es SUD ÉDUCATION s'engagent à suivre vos dossiers avec la plus grande attention dans un souci d'équité entre les personnels. N'hésitez pas à les contacter : sudeduc14@free.fr .

 

Enseignement supérieur

PROJET DE LOI RELATIF A L’ORIENTATION ET A LA RÉUSSITE DES ÉTUDIANT-ES

 

À l’été 2017, des dizaines de milliers de bacheliers et bachelières se sont retrouvé-es sans affectation dans le supérieur. Pourtant cette situation de crise était tout sauf imprévue...


Si tant de bachelier-es se sont retrouvé-es sur le carreau, c'est le résultat d'un manque de moyens alloués aux universités afin qu’elles puissent assurer leur mission dans le cadre d’une augmentation importante et durable du nombre d’étudiant-es prévue depuis 20 ans. Il manque l’équivalent de trois universités en France pour accueillir l’ensemble des bacheliers et bachelières alors qu’ils et elles seront à nouveau entre 40 et 50 000 supplémentaires l’an prochain.


En finir avec le baccalauréat comme premier diplôme universitaire, individualiser les parcours, mettre en place les pré-requis, c’est accentuer encore la sélection sociale, les mécanismes de reproductions et donc les inégalités.

 

Ce projet de loi est inacceptable.


Pour nos fédérations et syndicat, membres de l'union syndicale Solidaires, l’urgence est de garantir effectivement l’égalité du droit à l’éducation et aux études supérieures et d’assurer les conditions d’une véritable formation émancipatrice avec de véritables moyens à la hauteur des besoins.


Notre lutte pour enrayer cette contre-révolution du système éducatif s’inscrit dans le mouvement global de refus des politiques néo-libérales de Monsieur Macron et de son gouvernement.


Lien vers la déclaration ici.

 

Ne le dites à personne

CAEN-LA-MER NE RÉPOND PLUS !

 

Bruneau « le maire » (de Caen, pas l'autre ! Quoi que !) se targuait d'être celui qui avait, enfin, réussi à ouvrir la Nouvelle Maison des Syndicats !


Mais voilà, depuis quelques semaines, Caen-La-Mer ne répond plus et les 8 organisations syndicales devant intégrer la Maison attendent encore pour signer la convention !


Résultat, notre syndicat, SUD éduc, et notre union syndicale Solidaires se retrouvent sans local !


Est-ce que la Communauté d'agglo bouderait à cause de la lutte menée sans relâche par les agent-es territoriaux qui se battent pour leurs conditions de travail ?

 

 

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL VEUT NOUS METTRE AU RÉGIME

 

A l'horizon 2020, le CD du Calvados souhaite que tous les collèges ne proposent plus qu'un seul forfait de cantine, un forfait à 4 jours, c'est-à-dire, sans le mercredi midi. Seulement, des élèves ont besoin de prendre leur repas au collège ce jour-là : celles et ceux qui prennent un bus et ne peuvent être rentré-es avant 13h30, celles et ceux qui participent aux activités de l'Association Sportive et de l'UNSS !


Mais là, ce sera régime sec pour tout le monde, y compris les agent-es de la collectivité qui verront leurs effectifs diminuer puisqu'il y aura du travail en moins !


Une fois de plus, on fait payer la prétendue austérité aux collèges ruraux, aux familles les moins favorisées...

 

ACTUALITES

SAMEDI 25 NOVEMBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

 

Il y a deux semaines, le viol d’une enfant de 11 ans a été requalifié “d’atteinte sexuelle” par le parquet.


Cette année, des centaines de milliers de femmes dans le monde dénoncent publiquement les auteurs de harcèlement et d’agressions sexuelles, avec les hashtags #BalanceTonPorc et #MoiAussi.


A l’Université de Caen, la ténacité de militantes et militants féministes d’associations et de syndicats a permis la dénonciation publique, et la médiatisation à l’échelle nationale, de violences et agressions sexuelles lors de bizutages sexistes.


Les violences patriarcales ne sont pas nouvelles. En France, les chiffres restent stables. En 2016, au moins 123 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex. Chaque jour, 230 femmes sont violées, et plus encore d’enfants.


Nous voulons :

  • l’application des lois existantes,
  • une loi-cadre contre les violences et le sexisme, qui inclue :

-renforcement des moyens juridiques, écoute et défense des personnes victimes, fin de l’impunité des agresseurs;
-prévention et éducation à l’égalité, au respect, à la vie affective et sexuelle, dès le plus jeune âge;
-formation des professionnel.le.s de la protection de l’enfance, l’éducation, la santé, la police, la justice, à la prévention et la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.


Contre les violences sexiste : Rassemblement à 15 h place Bouchard à Caen, samedi 25 novembre


Lien vers l’appel ici.

 

 

8 HEURES POUR LA PALESTINE

 

Samedi 25 novembre de 16h à minuit à La Fonderie à Hérouville Saint Clair à l'initiative du Collectif Palestine.


Stands associatifs et ateliers ouverts dès 16h.


Meeting à 18h avec la participation de Serge Grossvak, Geneviève Coudrais (Avocate BDS France) et Salman El Herfi (ambassadeur de Palestine en France)


20h : Repas de solidarité organisé par le Koucha Pan’s Factory : au menu Chorba, Pastilla et pâtisseries orientales !


Contact : collectifpalestine14@gmail.com

 

 

NON AUX 200 SUPPRESSIONS D’EMPLOI, NON A L’ÉCLATEMENT DES SERVICES

 

Un rassemblement est prévu à l'appel de la FSU, FO, CGT et SUD Éducation

dans le hall du Rectorat le jeudi 23 novembre à partir de 13h30.


Le décret n°2017-1543 du 6 novembre permet de nommer désormais un recteur sur plusieurs académies et permettra donc assez rapidement de fusionner les deux académies avec les suppressions de postes et diminutions drastiques des budgets alloués qui vont avec.


Un Comité Technique Académique se tient ce jour-là à 14h00. Les syndicats signataires ont décidé de ne pas laisser sans réagir la nomination d’un seul recteur pour les deux académies de Caen et de Rouen.


Merci de venir nombreuses et nombreux pour montrer votre opposition à cette volonté de casse du service public de proximité.


Lien vers le tract ici.

 

PESTICIDES : PROTÉGEONS LES RIVERAIN-ES , LES TRAVAILLEURS ET LES TRAVAILLEUSES ET NOTRE ENVIRONNEMENT

 

Alors que la question de l’impact néfaste des pesticides sur la santé et sur l’environnement ne fait plus débat, les gouvernants du pays tardent à prendre les mesures de protection qui s’imposent vis-à-vis des populations régulièrement exposées à ces toxiques. Entre juillet 2016 et mai 2017, la France avait l’opportunité d’édicter de réelles mesures de protection en prenant un nouvel arrêté portant sur l'utilisation des pesticides. Sous pression des lobbies, le gouvernement en place a manqué ce rendez-vous en publiant le 4 mai 2017 un arrêté sans ambition.


Considérant que cet arrêté ministériel n'était pas conforme à la loi et qu'il n'était pas à la hauteur des menaces que font peser les pesticides sur notre santé et celles des générations, plusieurs organisations ont décidé de s'unir pour déposer ensemble des recours juridiques contre ce nouvel arrêté en régression.


C'est ainsi que le Collectif de Soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, l'union syndicale Solidaires, le Collectif vigilance OGM et pesticides 16, Eaux et Rivières de Bretagne et Générations Futures se sont associés pour intenter ce recours. Ils ont fait appel aux deux avocat-es Eva JOLY et François LAFFORGUE pour mettre en œuvre ces recours.


Nous avons besoin d'un montant minimum de 10 000 € pour couvrir les frais liés à cette action. C'est la raison pour laquelle nous avons besoin du soutien financier de tous celles et ceux qui veulent soutenir notre démarche.


Lien vers l’appel et la plate-forme de soutien participatif ici.

 

 

STOP CETA !


Ce samedi 18 novembre, plusieurs milliers de personnes ont exigé à travers la France, la tenue d’un référendum sur le CETA, le traité de commerce et d’investissement entre le Canada et l’Union Européenne, « conçu à l’écart du processus démocratique » selon Emmanuel Macron (discours du 1er mai). Le collectif national Stop TAFTA/CETA rappelle que cet accord présente des risques importants pour de nombreux aspects de nos vies : climat, emploi, services publics, démocratie, agriculture, environnement, santé, alimentation, culture... Premier traité dit « de nouvelle génération » signé par l’Union Européenne, ce dernier ouvre la porte à de très nombreux autres traités aux risques similaires (dont certains sont sur le point d’être proposés à la ratification) et dont les effets conjugués seraient d’autant plus dévastateurs.


Lien vers le communiqué ici.

 

DE NOTRE UNION SYNDICALE SOLIDAIRES

JOUR DE CARENCE : NON !

 

Solidaire dénonce une nouvelle fois le rétablissement du jour de carence voté dans la nuit du 21 novembre à l’assemblée nationale.


Cette mesure, déjà mise en place sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy et dont le seul but est de faire des économies de bouts de chandelle, diminue, selon un récent rapport de l'INSEE, l'absentéisme très court mais allonge les arrêts médicaux plus longs, au risque de déstabiliser des services déjà fort en difficulté notamment du fait de suppressions d'effectifs... Il faut souligner que le taux d'absentéisme dans le public et dans le privé sont similaires, selon les données du rapport de la Direction Générale de la fonction publique portant sur l'état de la fonction publique.


Solidaires rappelle fermement son opposition totale à ce type de mesure que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé (même si pour rappel environ 2/3 des entreprises prennent en charge le jour de carence dans le secteur privé) et rappelle que les arrêts maladie sont prescrits par des médecins. Il n'y a donc aucune raison que les agent-es du secteur public et les salarié-es du privé soient pénalisé-es.

 

Au contraire, Solidaires considère qu'il faudrait bien plus s'intéresser aux causes des arrêts maladie et notamment à la dégradation des conditions de travail dans les différents secteurs, du public comme du privé.

 


Télécharger la lettre


Agenda militant

<< Déc. 2017 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1550
mod_vvisit_counterHier1771
mod_vvisit_counterCette semaine1550
mod_vvisit_counterLa semaine dernière14825
mod_vvisit_counterCe mois-ci22307
mod_vvisit_counterLe mois dernier155223
mod_vvisit_counterCumul5611835

 ,