Recherche

Derniers articles

Infos Sud Education Calvados hebdomadaireLettre hebdomadaire de SUD éducation Calvados
Mercredi 6 septembre 2017
Solidaires, Unitaire, Démocratique

 

Inter-catégoriel

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 12 SEPTEMBRE !


En cette rentrée, le ministre de l’Éducation multiplie les annonces de mesures hostiles aux élèves et aux personnels. Selon la même logique, les emplois et les droits des agent-es du secteur public ne seront pas plus épargnés. Le projet libéral de Macron touche la société dans son ensemble. Le projet le plus emblématique de sa politique est la réforme du code du travail par ordonnances. Le gouvernement attaque sur tous les fronts. Alors qu’il annonce déjà une nouvelle réforme des retraites, la grève public/privé du 12 septembre doit être le point de départ d’un vaste mouvement d’ensemble pour mettre un coup d’arrêt à cette offensive ultra-libérale.

L’école dans la ligne de mire

 

En cette rentrée, le ministre de l’Éducation multiplie les annonces de mesures hostiles aux élèves et aux personnels.

 

Dans le 1er degré, la gestion des 12 élèves par classe est d’ores et déjà une farce : moyens en personnels insuffisants, bâtiments inadaptés, remise en cause des dispositifs Plus de Maîtres Que de Classes (qui étaient supposés compenser la disparition des RASED). Le ministre voudrait en outre imposer ses conceptions pédagogiques rétrogrades, notamment en ce qui concerne l’apprentissage de la lecture.Le ministère imposera aux enseignant-es et aux élèves de CP et de 6e des évaluations nationales unanimement décriées par les communautés éducatives et scientifiques.

Dans le 2d degré, le pire des réformes de ces dernières années est conservé et l’autonomie des établissements est encore accentuée. Le ministre prétend ainsi donner le pouvoir de recrutement aux chef-fes d’établissement et met en chantier la remise en cause du baccalauréat et du droit aux études supérieures.

Dans l’enseignement supérieur, le ministère prépare la sélection à l’entrée de l’Université pour masquer son refus de mettre les moyens nécessaires pour une université ouverte à tou-tes.

À tous les niveaux, cette rentrée ne pourra à nouveau être assurée qu’avec des personnels précaires, le ministère ne recrutant même pas tous les postes ouverts au concours, pourtant déjà insuffisants.

Dans sa conférence de presse de rentrée, le ministre prétend que le budget de l’Éducation nationale augmente fortement. En réalité, son ministère absorbe le champ de la Jeunesse et des Sports qui relevait auparavant d’un ministère distinct. Une augmentation en trompe-l’œil donc...

Enfin, l’école s’était vue promettre le maintien des emplois CUI-CAE par la Ministre du Travail. Il n’en est rien : les non-renouvellements sont massifs en cette rentrée. Il s’agit d’un vaste plan de licenciements. Ces personnels (AED, CUI-CAE, services civiques...) assurent pourtant des missions essentielles. SUD éducation exige le réemploi de tous les personnels en contrat CUI-CAE et la titularisation sans condition de tou-tes les précaires.

La fonction publique visée


Selon la même logique, les emplois et les droits des agent-e-s du secteur public ne seront pas plus épargnés.

Le gouvernement prévoit 120 000 suppressions de postes de fonctionnaires sur les cinq années à venir.

Les salaires sont gelés de nouveau : après de timides mesures en fin de mandat précédent, le gouvernement annule les augmentations prévues du point d’indice alors que se profile une hausse de la CSG.

Chez les enseignant-e-s de CP et CE1, la prime annuelle de 3000€ promise par le candidat Macron en REP+ est repoussée sine die.

La journée de carence en cas de maladie est ré-instaurée, dans la droite ligne du sarkozysme. Mais le gouvernement porte un tel attachement à la santé et la sécurité et la santé des personnels que ce n’est sans doute pas si important...

La destruction du code du travail


Le projet libéral de Macron touche la société dans son ensemble. Le projet le plus emblématique de sa politique est la réforme du code du travail par ordonnances, sans contrôle du Parlement, et après seulement six heures de réunion avec les syndicats que le gouvernement a daigné inviter (Solidaires n'a pas été conviée aux négociations).


L’enjeu : démunir encore un peu plus les salarié-e-s face à leur patron.


Le projet de loi travail 2 vise ainsi à plafonner les indemnités de licenciement qu’un-e salarié-e peut percevoir devant le conseil de prud’hommes. Cette mesure, réclamée depuis des années par le Medef, permettra au patron de savoir à l’avance combien lui coûtera un licenciement illégal... c’est bien pratique.

Le projet d’ordonnance prévoit également la généralisation du « CDI de projet » déjà connu dans le BTP. C’est un contrat qui dure tant que dure le projet. Quand le projet est terminé, le patron peut jeter les salarié-e-s sans indemnités de licenciement.

Retrouvez ici le tract du Front Social, le tract fédéral Solidaires et là le tract de l'intersyndicale locale à imprimer et à diffuser largement autour de vous.

 

Enseignement 1er Degré

DÉCLARATION PRÉALABLE D’INTENTION DE GRÈVE

 

Vous serez bien évidemment avec nous dans la rue le 12 septembre. Mobilisons nos collègues, ensemble nous pouvons tout !


N’oubliez pas d’envoyer votre déclaration préalable d’intention de grève jusqu'à vendredi 8 septembre au soir.

 

Vous trouverez ici un modèle de lettre si vous ne disposez pas du modèle proposé par l’administration (qui n’est en rien obligatoire) ainsi qu’un petit mot que vous pouvez imprimer pour les parents d’élèves.

 

Ne le dites à personne

CP À 12 : L’ENVERS DU DÉCOR

 

L’école en REP+ Louis Le Châtelier située à la Grâce de Dieu à Caen devait accueillir pour cette nouvelle année scolaire 240 élèves pour 11 classes, mais lundi soir les collègues ont appris la fermeture d’une classe.


Tenue par les décisions ministérielles, l’administration impose à l’école des classes de CP à 12.


Cela donnerait une répartition impliquant des classes multi-niveaux à 28 élèves par classe puisque l’instauration du CP à 12 s’est faite sans moyen humain supplémentaire...dans un contexte difficile de REP+ avec des enfants non francophones, des arrivées fréquentes en cours d’année... Les parents et les enseignant-es ne se laissent pas faire (école morte, cartables posés, banderoles, délégation devant la DSDEN...)


Cette situation est loin d’être unique, de nombreuses autres écoles se retrouvent dans des situations similaires sur tout le territoire. Par exemple, 180 enseignant-es sont en grève dans le département du Rhône !


Là aussi il faut réagir, vous n’êtes pas seul-es, faites le savoir, n’hésitez pas à nous contacter !

 

ACTUALITES

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 12 SEPTEMBRE !

 

Agissons ensemble pour la justice sociale et le partage des richesses


Tout-e seul-e, je ne peux rien !
Ensemble, nous pouvons tout !

 

REJOINS LES MANIFESTATIONS


Caen : 10h30 place St Pierre
Lisieux : 10h30 place Mitterrand
Vire : 17h30 porte Horloge


Retrouvez ici le tract local à imprimer et à diffuser largement autour de vous.

 

RASSEMBLEMENTS – DIFFUSION DE TRACTS

 

Diffusion participative de tracts

 

Pour Solidaires :


- vendredi 8 septembre à 7h30 rue des frères Lumières à Mondeville ;

 

Pour le Front Social :


- samedi 9 septembre: RDV à partir de 10h Bd Leroy, 15h Place Bouchard à Caen pour une diffusion de tracts et briefing pour mardi.


- dimanche 10h Place St Pierre à Caen.

 

SOUTIEN AUX SQUATS

 

L’AG de luttes contre toutes les expulsions à besoin de notre aide.


Aidons-les en leur fournissant :
- des vêtements : uniquement pour homme
- de l’alimentation
- des produits d’hygiène
- de l’électroménager / petit mobilier
- des tentes, couvertures, bougies, marmites, ...


Pour plus de détails n’hésitez pas à les consulter :


Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions
Mail : ag-contre-expulsions@laposte.net
Site : http://agcontrelesexpulsions.wordpress.com/


Dépôt des dons le vendredi de 16h30 à 18h30, 16 rue du Clos des roses - Caen (Accès par la rue d’Authie).


Don d’argent :
L’argent permet de se procurer rapidement ce qui peut manquer de façon urgente (nourriture, hygiène, etc...) et de payer le gaz en bouteille pour les cuisines installées dans les squats.
Chèques à l’ordre de Solidarité Migrants Calvados à envoyer à : 16 allée de l’Angle – 14200 Hérouville St Clair.

 

DE NOTRE UNION SYNDICALE SOLIDAIRES

CODE DU TRAVAIL : MORT SUR ORDONNANCES

 

Pas de bonne surprise pour l’Union syndicale Solidaires dans ce que vient de présenter le gouvernement à travers ses ordonnances.


La facilitation des licenciements collectifs et individuels constitue un gros morceau de la nouvelle loi. La remise en cause de la hiérarchie des normes, c’est-à-dire de la protection collective de tous-tes les salarié-es continue. Les salarié-es des petites entreprises ne sont pas épargné-es dans les mesures proposées...

 

Ensemble, ne laissons pas l’ultra libéralisme à la Macron et le Medef régir nos vies !


Les distributions de dividendes, les cadeaux fiscaux et la flexibilisation totale des salarié-es ne sont pas créateurs d’emplois stables et permettant de vivre dignement !


Luttons pour la réduction du temps de travail, pour la hausse des salaires, pour des services publics au service de tous et toutes !

 

Grève le 12 septembre !

 

Lisez ici l’intégralité de l’analyse de Solidaires.

 


Télécharger la lettre


Agenda militant

<< Sept. 2017 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui2030
mod_vvisit_counterHier2535
mod_vvisit_counterCette semaine4565
mod_vvisit_counterLa semaine dernière20881
mod_vvisit_counterCe mois-ci82640
mod_vvisit_counterLe mois dernier101932
mod_vvisit_counterCumul5300647

 ,