Recherche

Derniers articles


Une première pierre dans la construction
de la risposte sociale...

 

Pas moins de 200 personnes se sont réunies samedi 13 avril à Caen, pour marquer leur détermination à ne pas se laisser marcher dessus par les mesures de régression sociale à venir…


Solidaires avait appelé à un rassemblement pour commencer dès à présent à mobiliser puisque nous n'attendons rien du futur gouvernement ; le programme, les annonces qui se multiplient, les lois imposées par le précédent quinquennat, rien n'est bon dans le macron !


Et il nous faudra lutter, dans nos entreprises, nos services, et dans la rue, pour défendre ce que nous avons conquis, pour défendre nos droits et ce qu'il reste de solidarité, pour en conquérir de nouveau et porter la voix d'une autre société. Parce que ne pas attendre les attaques, en engageant la riposte sociale pour revendiquer de nouveaux droits est le sens de cette mobilisation et de celles à venir...


Solidaires a décliné l'invitation faite par El Khomri pour son départ du ministère du travail, à toutes les organisations syndicales pour un « moment de convivialité », inacceptable après les mois derniers de luttes, de répression anti-militant-es, de violences policières et de déni de démocratie par le 49-3, c'est ce que nous avons voulu rappelé lors de rassemblement ; Solidaires ne se laissera pas faire.

 


Parce que pendant ce temps, la vie continue dans les entreprises, et les services, des syndicalistes Sud PTT des centres d'appel WEBHELP sont venues témoigner de leur mobilisation qui dure depuis 7 semaines pour l'obtention… d'un treizième mois. Parce que la réalité est là, les patrons cherchent toujours à nous exploiter à moindre frais… Et ce n'est pas Macron qui va améliorer les choses.


Au delà de nos revendications, Solidaires tient à dénoncer les agissements de la police : Après la manifestation appelée par différents collectifs, 4 lycéens ont subi un contrôle d'identité par des policiers de la BAC ; ces derniers leur ont signalé une convocation à venir car ils auraient été filmés. Ils cherchaient « des armes, des marqueurs... ». Ces lycéens n'ont rien à se reprocher ; c'est tombé sur eux parce qu'ils ne restaient plus qu'eux… Des fois que ça découragerait certain-es de se mobiliser…


Télécharger le communiqué


Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1728
mod_vvisit_counterHier2380
mod_vvisit_counterCette semaine6328
mod_vvisit_counterLa semaine dernière19498
mod_vvisit_counterCe mois-ci62808
mod_vvisit_counterLe mois dernier121501
mod_vvisit_counterCumul5837512

 ,