Un contre-pouvoir indépendant - Pour une autre école

Pour une autre société
de la maternelle à l’université



Pour un service public égalitaire, contre l’école libérale

« L’autonomie » (des universités, des lycées, et maintenant des collèges) généralise la concurrence et augmente les  inégalités, tout comme la réforme des rythmes scolaires. Contre l’école du tri social, nous voulons une scolarité polytechnique unique pour toutes et tous jusqu’à 18 ans. Contre l’adaptation de l’école aux exigences du patronat, nous revendiquons un service public gratuit, laïque, égalitaire et émancipateur avec les moyens nécessaires pour garantir partout l’égalité du droit à l’éducation.


Cela suppose d’abord un tout autre budget et la réduction des effectifs par classe

 


Pour la solidarité et la hausse des salaires, contre l’austérité

L’austérité attaque les services publics, les droits sociaux et les solidarités. Les inégalités explosent. Les dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 ont augmenté de 30% en un an, pour atteindre 56 milliards. Le patrimoine des 1% les plus riches du monde dépasse celui des 99% de la population restante.

 

De l’argent, il y en a, pour les salaires, la sécu, les services publics…

Pour la baisse du temps de travail, contre la casse des statuts

Notre charge de travail ne cesse d’augmenter. Les différentes réformes des statuts, missions et services fragilisent les garanties collectives. Le statut de fonc- tionnaire même est menacé et doit être défendu. SUD éduca- tion lutte contre toute dégrada- tion, toute annualisation, toute précarisation. Nous revendi- quons des améliorations statu- taires, une diminution générale du temps de travail, la compen- sation des tâches supplémen- taires et des conditions de travail difficiles par des réductions du temps de service.


Contre le chômage de masse, pour vivre et travailler mieux, il faut réduire le temps de travail

Pour l’égalité des droits, contre la précarité

La multiplication des statuts, des corps, des grades, des grilles de salaire et des hiérarchies a pour effet de mettre en concurrence les personnels entre eux et de faire des inégalités un système général. Revendiquons l’égalité, le statut unique ! L’augmentation des contrats précaires engendre des conditions de vie et de travail intolérables pour les salarié-e-s concerné-e-s. C’est également une attaque contre le statut de fonctionnaire, contre la continuité des équipes de travail et contre le service public lui-même. Revendiquons la titularisation sans condition de l’ensemble des non-titulaires et l’arrêt du recours à la précarité !


Pour un statut unique garantissant les mêmes droits à toutes et tous

Pour des pratiques coopératives, contre la concurrence générale

SUD éducation mène campagne pour que notre employeur assume ses responsabilités sur la prévention de la « souffrance au travail », des risques psycho-sociaux liés à la dégradation de nos conditions de travail. En cause, l’austérité budgétaire, mais  également le développement du « management » et les pressions hiérarchiques. Nous dé- nonçons le système hiérarchique lui- même, son organisation inégalitaire, pyramidale, infantilisante. Nous pro- mouvons les pratiques coopératives et autogestionnaires dans les écoles, les établissements et les services. L’école doit être coopérative, développant une pédagogie active et des méthodes d’apprentissage qui permettent l’entraide entre élèves et le travail de groupe au lieu de favoriser compétition et élitisme.


Contre le système hiérarchique : l’autogestion !


Pour faire respecter nos droits, individuels et collectifs, pour en conquérir de nouveaux, pour faire vivre les principes de solidarité et de justice sociale et mener les luttes indispensables face aux pouvoirs, à l’arbitraire et aux pressions hiérarchiques, il existe un outil : le syndicat tel que nous essayons de le construire.


 

Parce que ce qui était inacceptable hier l’est tout autant aujourd’hui : inégalités, chômage de masse et précarité galopante, politique anti-immigré-e-s et harcèlement des mal-logé-e-s, démantè- lement des services publics, blocage des salaires et baisse de notre niveau de vie, régressions et destruction des acquis so- ciaux, casse de la protection sociale, des retraites… Dans notre secteur, dégrada- tion des conditions de travail, mise en concurrence, adaptation de l’éducation aux besoins des entreprises…

Parce que le véritable changement social dépend de nos luttes, de notre capacité à nous rassembler pour résister, imagi- ner et imposer des alternatives.

Parce que le syndicalisme que nous por- tons allie la défense quotidienne des sala- rié-e-s et l’action pour la transformation en profondeur de la société.

Renforçons le syndicalisme de lutte et de transformation sociale, adhérez à SUD éducation !
Sans connivence avec la hiérarchie, nous défendons tous les personnels face aux pressions, aux injustices, et nous mettons nos moyens syndicaux au service de leurs luttes.

Sans connivence avec le ministère ou le gouvernement, nous organisons la résis- tance aux contre-réformes d’où qu’elles viennent, nous défendons les revendica- tions et les droits des personnels.


Télécharger le document





 

 


Agenda militant

<< Mai 2018 >>
LMMJVSD
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui3249
mod_vvisit_counterHier2102
mod_vvisit_counterCette semaine11888
mod_vvisit_counterLa semaine dernière17454
mod_vvisit_counterCe mois-ci59331
mod_vvisit_counterLe mois dernier104394
mod_vvisit_counterCumul6101399

 ,